Eyraud Rongier AFP.jpg
 

Jacques-Henri Eyraud, président de l’OM, estime avoir fait une bonne affaire en recrutant Valentin Rongier contre 13 millions d’euros. Il répond aussi à Waldemar Kita, son homologue nantais, qui lui reproche de lui avoir manqué de respect dans cette transaction. 

 

Votre opinion

Postez un commentaire