Valère Germain
 

Valère Germain ne digère pas son duel perdu face à Jan Oblak au début d’OM-Atlético mercredi en finale de la Ligue Europa (0-3). L’attaquant du club phocéen en a même cauchemardé dans la nuit de vendredi à samedi, comme il l’a confié après le match contre Amiens (2-1).

 

Votre opinion

Postez un commentaire