Manuel Amoros
 

Pour avoir critiqué le rôle de Vincent Labrune lors du départ de Marcelo Bielsa, Manuel Amoros se retrouve privé d’accès à la Table des Légendes, un espace du stade Vélodrome réservé aux anciens joueurs et aux partenaires. L’ancien latéral gauche marseillais explique la situation dans un entretien accordé au Phocéen.

Inscrivez-vous à la Newsletter Football

Newsletter Football

A lire aussi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Slick
    Slick      

    Une véritable honte de toute manière Marseille est représenté par une guignol un président qui se fait remettre à sa place par Aulas, il penses plus à entretenir sa capillarité plutôt que de s'occuper du club je ne me reconnais plus dans ce club je le répète une véritable honte pour ce soi-disant président

Votre réponse
Postez un commentaire