Manuel Amoros
 

Pour avoir critiqué le rôle de Vincent Labrune lors du départ de Marcelo Bielsa, Manuel Amoros se retrouve privé d’accès à la Table des Légendes, un espace du stade Vélodrome réservé aux anciens joueurs et aux partenaires. L’ancien latéral gauche marseillais explique la situation dans un entretien accordé au Phocéen.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Slick
    Slick      

    Une véritable honte de toute manière Marseille est représenté par une guignol un président qui se fait remettre à sa place par Aulas, il penses plus à entretenir sa capillarité plutôt que de s'occuper du club je ne me reconnais plus dans ce club je le répète une véritable honte pour ce soi-disant président

Votre réponse
Postez un commentaire