(De gauche à droite) Ilkay Gündogan, Mesut Özil, Recep Tayyip Erdogan et Cenk Tosun.
 

Mesut Özil et Ilkay Gündogan ont déclenché la colère de la fédération allemande en s’affichant aux côtés du président turc Recep Tayyip Erdogan pendant sa campagne électorale le week-end dernier.

 

Votre opinion

Postez un commentaire