× RMC Sport
Découvrez l'application
RMC Sport
INSTALLER
Mis à jour le
Jérôme Valcke
 

Soucieuse de préserver l’organisation du football du pouvoir politique, la FIFA a rappelé hier le gouvernement français à la réserve.

 

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Mimi la honte
    Mimi la honte     

    Au classement (Porbes) des 67 hommes les plus puissants de la planète, Nicolas Sarkozy pointe à la 56° place. Joseph S. Blatter est 53°. A priori nos politiques n'ont plus qu'à s'écraser.
    Il y a bien une solution : Faire une pétition nationale pour que Dominique Strauss-Kahn - classé 47°- intervienne pour rabattre le caquet de la FIFA !!!

  • PASTOMBEDELADERNIERE
    PASTOMBEDELADERNIERE     

    Il faut que la FIFA est le CIO arrêtent de vouloir faire taire les pays qui veulent s'occupeer correctement le leurs fédérations sportives. Eux ils font de la politique en permanence en donnant des jeux ou des coupes du monde dans des pays pauvres ou le peuple créve de faim ou les droits de l'homme ne sont pas respectés. Nous n'avons pas besoin de ces soi disants donneurs de leçons ou redresseurs de torts.

  • jelobr 89
    jelobr 89     

    ...qui manque pas d'air !
    Avec ce qui se passe en Afrique (rappelez vous la CAN) ou dans certains pays d'Asie (le nom d'une dictature ? ), on vient chercher des poux dans la tête du gouvernement français : ça, c'est du courage politique ! !
    Vous jouez "petit" à la FIFA...

  • Xavier76
    Xavier76     

    Si la FIFA entend condamner les ingérences politiques dans le sport en suspendant les pays de compétition internationale, alors que fait la Corée du Nord en Coupe du Monde ? Et encore, il y aurait bien d'autres pays à citer.Le discours de Valcke ne tient pas la route.

  • Abraracourcix
    Abraracourcix     

    C'est maintenant qu'il réagit le monsieur?
    Au fait par qui sont - ils payés les gars de la FIFA, si ce n'est par les cotisations de tous les fouteux.
    Les français qui jouent au foot ont leur mot à dire.
    Peut-être par la voie de leurs élus.
    Ah ces fédés ceux qui les gouvernent ne veulent pas lâcher le fric.Sacré fric!
    LAMENTABLE.

Votre réponse
Postez un commentaire