Racisme: l’Hellas Vérone bannit le chef des ultras jusqu'en 2030 après ses propos sur Balotelli

Mis à jour le
Luca Castellini
 

L’Hellas Vérone a banni jusqu'en 2030 le chef de ses ultras, Luca Castellini, qui avait tenu des propos choquants concernant les cris de singe entendus par Mario Balotelli ce week-end lors de la rencontre entre l’Hellas et Brescia. Le "supporter" italien avait notamment déclaré que Balotelli "était un clown" et qu’il avait simplement "entendu des cris dans sa tête".

 

Votre opinion

Postez un commentaire