Daniel Carvajal

Longtemps sans inspiration et incapable de faire la différence, le Real Madrid s’en est remis à Cristiano Ronaldo pour remporter le deuxième Mondial des clubs de son histoire et son troisième trophée en 2016 après la Ligue des champions et la Supercoupe d’Europe. Auteur d’un triplé, le quadruple Ballon d’Or portugais a permis aux siens de prendre le large lors de la prolongation face à une valeureuse et joueuse équipe de Kashima (4-2, a.p.). Les Japonais n’ont nullement à rougir de leur prestation et ont posé de gros problèmes à des Madrilènes qui ont su s’imposer grâce à leur expérience.

 Refresh dans 60 sec
 Actualisation auto

Votre opinion

Postez un commentaire