Jean-Pierre Caillot
 

En colère à la suite d’une main du défenseur lillois Adama Soumaoro non sifflée par l’arbitre à la fin du match Reims-Lille (1-1) ce dimanche à Auguste-Delaune, le président du club champenois Jean-Pierre Caillot a critiqué l'arbitrage et dénoncé le traitement dont est victime, selon lui, son équipe auprès du corps arbitral.

 

Votre opinion

Postez un commentaire