RMC Sport

Rooney a frôlé l’horreur

-

- - -

Entaillé à la cuisse il y a deux semaines lors d’un match face à Fulham, Wayne Rooney a révélé vendredi que cette blessure aurait pu lui être fatale. Il s’en est fallu d’un millimètre pour que la coupure n’entaille l’artère fémorale. Dans pareille situation, la perte de sang peut entrainer la mort en moins de dix minutes… « J’ai été très chanceux », a commenté le buteur mancunien dans les medias britanniques.