Mis à jour le
Eduardo Vargas et Iker Casillas
 

Sans idées, plombée par une défense défaillante, l’Espagne a chuté face au Chili, (2-0) sans jamais donner de véritables signes de révolte. L’enthousiasme était dans le camp d’en face, avec un trio Sanchez-Vargas-Aranguiz intenable.

 

Votre opinion

Postez un commentaire