Triaud : « A Munich, les joueurs ont été intelligents »

Mis à jour le
Jean-Louis Triaud
 

Le président bordelais a évoqué la bonne passe de son équipe chez Luis Attaque. Et explique les raisons du succès bordelais.

 

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Xénon.
    Xénon.     

    A Bordeaux nous avons la chance d'avoir deux grands présidents. L'un est entraineur et l'autre Président.
    Pour l'entraineur nous le disons assez souvent, c'est aussi un magicien et un sorcier il a complétement transformé une bonne équipe en machine à gagner. Nous savons et saurons toujours à Bordeaux ce que nous lui devons.
    Pour le Président nous le disons peut être moins souvent, mais lui aussi est grand. Dire non à Wenger et conserver Chamack pour cette ligue des champions c'est peut être surement aussi l'une des raisons de cette qualification prématurée pour les 8° de ligue des champiuons. Certains pour cela le traitaient de fou et d'incompètant de refuser les 7 millions d'Arsenal pour un joueur en fin de contrat.
    Qui c'est le couillon aujourd'hui, certainement pas Jean Louis.
    Le parcours en ligue des champions raportera certainement beaucoup plus à Bordeaux que le pourboire d'Arsène.
    Merci Monsieur Triaud pour tout y compris votre analyse sur le fonctionnement de la ligue.
    Monsieur Claude Bez peut et doit être fiert de son digne successeur.

Votre réponse
Postez un commentaire