RMC Sport

L'INSEP, village fantôme

-

- - -

Si quelques fédérations restent encore à l'INSEP car leurs épreuves commencent plus tard (c'est le cas notamment des haltérophiles), l’établissement s'est tout de même complètement vidé de ses athlètes à l’aube des Jeux Olympiques de Londres. Selon une responsable de la communication, « c'est même un peu effrayant ! Les fédérations sont devenues de plus en plus discrètes et frileuses parce que les compétitions approchent. Il y a de la place pour garer sa voiture, il n'y a personne à la cantine, c'est complètement désert ». Aucune festivité n'a donc été organisée durant le déroulement des JO.

C.G.