Mis à jour le
Cherche leaders désespérément
 

Orphelin d'Edgar Grospiron depuis dimanche soir, Annecy 2018 se creuse la tête pour trouver un nouveau directeur général. On se dirige vers un duo composé d'Hervé Madoré, ancien conseiller sport de Lionel Jospin, et de Jean-Pierre Vidal, ancien champion olympique de slalom.

 

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Corsica44
    Corsica44     

    Ne connaissant le dossier que par les éléments diffusés dans la presse ou autres médias ,je pense tout comme vous qu'il y a eu une dépense incontrolée des fonds publics et que les distortions au sein du comité de candidature Annecy 2018 proviennent de désaccords financiers;Mais à qui a profité "le crime"?Les millions d'euros déjà investis ont bien laissés des écrits en comptabilité?Il est vrai que certains champions savent profiter de leur notoriété pour la monnayée !

  • Highjumper
    Highjumper     

    Hervé Madoré occupe déjà cette fonction au sein de la candidature depuis octobre 2009. Le seul changement c'est le remplacement d'Edgar Grospiron par Jean-Pierre Vidal qui n'a pas le même charisme. Ce n'est pas comme cela qu'ils risquent de redresser la barre. C'est l'argent surtout qui manque, la rallonge ayant déjà été dépensée avant même d'être versée.

Votre réponse
Postez un commentaire