Mis à jour le

Le président de la fédération française des sports de glace Didier Gailhaguet fait le point sur les négociations avec Eunice Barber au sujet de son intégration avec l'équipe de France de bobsleigh.

 

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • icecream
    icecream     

    Après avoir faire reculer les hockey sur glace de 50 ans maintenant Gailhaguet s'attaque au bob... ils doivent coûter cher les petits fours à la fédé... HONTEUX

  • rennes for ever
    rennes for ever     

    Encore faudrait-il que le bob français est une équipe.

    Pour rappel, la fédération roumaine met plus d'argent que la fédération française.

    Les équipes de france sont obligés de louer des bobs performants aux fabricants allemands.

    Lors des compétitions nationales, le bob français a des vieilles tenues qui sont offertes par les écoles de ski français de La Plagne.

    Plus de bobs français engagés en coupe du monde, plus de bob français engagés en coupe d'Europe, plus de DTN bob (c'est le DTN du patinage artistique qui officie), plus de championnat de France, une équipe junior prometteuse qui a bien fait l'an dernier renvoyé à ses études (alors que c'est eux l'avenir pour Sotchi et peut-être Annecy2018).

    il y a 10 ans le bob français était champion du monde, médaillé olympique, depuis les dirigeants de la Fédération, trop occupé à subventionner à mort le patinage ont tuer ce sport. Les meilleurs français s'en vont à Monaco où ils trouvent infrastructures, moyens et deviennent monégasque.

    Merci d'avoir tuer ce sport.

Votre réponse
Postez un commentaire