JO 2018: un premier cas de dopage en short-track

Kei Saito au deuxième plan
 

Le patineur de vitesse japonais Kei Saito, spécialiste du short-track, est le premier cas officiel de dopage des JO-2018, a annoncé ce mardi le Tribunal arbitral du sport (TAS), saisi de l'affaire.

Inscrivez-vous à la Newsletter Edition spéciale

Newsletter Edition spéciale

Votre opinion

Postez un commentaire