rmcsport

Les responsables des associations marseillaises sont plus fouillés que les autres supporters

Des boulettes de papier. Mais surtout des bouteilles en verre et des fumigènes. Il n’y a pas que de violents sifflets qui ont volé depuis les virages du stade Vélodrome, dimanche soir. A plusieurs reprises, des projectiles susceptibles de blesser joueurs, spectateurs ou personnel du stade, ont atterri sur la pelouse pendant OM-Lyon. Evidemment, ils sont tous interdits au Vélodrome. Et risquent de coûter cher à l’OM et aux clubs de supporters.

Mise en ligne le 22/09/2015

Sur le même sujet