rmcsport

Roland-Garros, terre de déprime

Un stade vide, un virus qui rode, un toit bruyant, de la pluie, du froid et du vent ... Il ne fait pas bon de laisser un tennisman ou une joueuse dehors, à Roland-Garros, depuis l'ouverture du tournoi parisien. David Goffin, qualifié pour le 2e tour et tête de série numéro 11 du French Open, a reconnu qu'il ne prend pas de plaisir et se trouve, comme beaucoup, à deux doigts sinon d'une déprime du moins d'une démotivation. Courage !

Mise en ligne le 28/09/2020

Sur le même sujet