× RMC Sport
Découvrez l'application
RMC Sport
INSTALLER
Mis à jour le
Serge Blanco
 

 

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • GlobeTrotter
    GlobeTrotter     

    Bayonne, Anglet et Biarritz forment aujourd'hui une seule et même ville. Tout le monde le sait mais personne ne le dit publiquement à cause de la sampiternelle querelle qui existe entre l'Aviron Bayonnais et le Biarritz Olympique.

    Bien qu'au niveau politique, en sous-marin, on assiste à un rapprochement entre les trois villes grâce au transfert de compétences qui s'effectue en faveur de la Communauté d'Agglomération, il subsiste un vrai blocage psychologique au niveau du rugby.

    Pourtant, il me semble évident que Bayonne et Biarritz aurait tout intérêt à fusionner pour former un club "Pays Basque". Ainsi, nous pourrions jouer les premiers rôles en Europe avec un stade moderne, un public moyen supérieur à 26.000 personnes, une équipe ultra-compétitive, soutenue par un budget de tout premier plan.

    Mais, non, au lieu de ça, nous restons divisés pour facilité le règne des autres. Cette attitude est complètement incohérente. Limite pathétique.

    J'espère que Messieurs Grenet, Borotra, Blanco et Salagoïty se mettront rapidement d'accord sur un protocole de fusion. Un super stade de 32.000 places au Parc des Sports de Bayonne, un centre d'entraînement et de formation super-compétitif à Aguilera et une équipe super-performante. Et de mégas fêtes au Petit Bayonne après les matchs, entre Basques.

    Globetrotter

  • titus 5
    titus 5     

    J'ai beaucoup de respect pour BLANCO, mais pour ma part je suis né à BAYONNE en 1948.
    BAYONNE a son histoire comme BIARRITZ à la sienne.
    Que ces 2 villes au lieu de se faire la guerre
    par sport interposé et plus encore par le Top 14 se regroupent pour faire une grosse équipe BASQUE, alors j'applaudi des 2 mains.
    Mais que l'argent vient pourrir cette association je dis NON.
    Le rugby a toujours été propre, du moins de mon temps. J'ai joué en 2° division en 1972 et
    le climat était moins pourri.
    Maintenant le rugby se professionalisant comme le football, il est logique que certains puissent confondre et déraper.

Votre réponse
Postez un commentaire