Vincent Clerc, à gauche, ici à la lutte avec Leigh Halfpenny
 

 

Votre opinion

Postez un commentaire