Le demi de mêlée japonais Kaito Shigeno lors d'un match de préparation à la Coupe du monde face à l'Afrique du Sud début septembre
 

Le Japon accueille à partir de ce vendredi la Coupe du monde de rugby, un sport centenaire sur l’île mais longtemps confiné et réservé à l’élite politique, universitaire et des grosses entreprises. Les crises ont failli avoir raison de son existence au plus haut niveau et le Mondial, qui débute par un match entre les locaux et la Russie, a pour but de relancer son développement et de l’ouvrir au peuple. Qui n’attend qu’un exploit des Brave Blossoms pour s’enflammer.

 

Votre opinion

Postez un commentaire