Racing
 

L’affaire des traces de corticoïdes décelées dans les urines de trois joueurs du Racing 92 pourrait tourner court. Christian Bagate, responsable de la lutte antidopage à la Fédération française de rugby, nous a informé sur la procédure en cours et confirmé que le club francilien avait respecté les étapes de celle-ci.

 

Votre opinion

Postez un commentaire