Mis à jour le
Philippe Saint-André
 

Un décor rouge et noir, un président taquin et un futur sélectionneur soucieux de quitter son club en bons termes : voilà l'ambiance qui a accompagné l'intronisation officielle de Philippe Saint-André à la tête de l'équipe de France après le Mondial, ce mardi.

 

Votre opinion

Postez un commentaire