RMC Sport

MMA: Fiorot-Chookagian, c’est signé pour l’UFC Paris!

INFO RMC SPORT - Dans les tuyaux depuis quelques temps, le combat entre Manon Fiorot et Katlyn Chookagian est confirmé pour la première de l'UFC en France, le 3 septembre à Paris. La Niçoise a bien signé son contrat pour ce choc contre la numéro 1 du classement des mouches, qui peut la poser en challenger de la championne Valentina Shevchenko si elle s’impose.

La date et le lieu sont désormais confirmés. L’UFC organisera bien son premier événement en France le 3 septembre à l’Accor Arena (ex-Bercy) de Paris. Une carte qui s’annonce spectaculaire et pour laquelle on connaît désormais un nouveau combat officiel. Si le main event (combat principal) entre Ciryl Gane et Tai Tuivasa avait déjà été annoncé par ESPN, le diffuseur américain de l'UFC, en précisant la date mais pas encore le lieu désormais confirmé pour la capitale française, on parle de celui qui va sans doute le précéder et qui verra à l’œuvre Manon Fiorot.

>> Suivez l'UFC Paris et toutes les soirées UFC avec les offres RMC Sport

Quelques jours après avoir accepté d’affronter Katlyn Chookagian à Paris, une offre proposée par l'UFC... dix minutes après la victoire de l'Américaine sur Amanda Ribas par décision partagée (et très discutable) le 14 mai, RMC Sport est en mesure d’annoncer que la Niçoise a signé son contrat pour ce choc contre la numéro 1 du classement des mouches (Fiorot est sixième). Après quatre victoires en autant de combats à l’UFC, la combattante française passera son plus gros test en carrière face à une adversaire qui a comme elle débuté les sports de combat dans l’enfance avec le karaté.

Un obstacle de taille que "The Beast" semble largement en mesure de franchir vu ses qualités montrées dans la cage. Avec des enjeux énormes derrière. Si elle écarte Chookagian, battue sur TKO par la championne Valentina Shevchenko en février 2020 mais qui reste sur quatre victoires de rang (toutes sur décision), Fiorot intégrera à coup sûr les premiers rangs du classement de sa catégorie et se posera en challenger légitime de Shevchenko, qui remet sa ceinture en jeu pour la septième fois – ce qui constituerait un record chez les femmes à l’UFC si elle s’impose – en juin à l’UFC 275 contre la Brésilienne Taila Santos.

Si elle bat Chookagian, le camp de la Française aimerait ensuite une dernière étape avant de défier la championne, si possible contre celle qui sortira victorieuse du duel entre l’ancienne championne des coqs Miesha Tate et la numéro 2 du classement Lauren Murphy début juillet à l’UFC 276. Mais l’UFC pourrait vouloir la propulser tout de suite challenger, tout comme l’organisation est capable de donner ce statut à Tate si elle bat Murphy en raison de sa popularité.

Une seule certitude: passer le test Chookagian permettrait à Fiorot de se rapprocher un peu plus de son "rêve mais aussi objectif réalisable" de devenir championne de l’UFC, un Graal jamais atteint par un représentant tricolore tous sexes confondus. Entre soleil, plage et farniente, l’été est toujours un moment agréable. Mais cette fois, on a vraiment envie d’être au plus vite à la rentrée. Le 3 septembre, très exactement. Avec entre autres un alléchant Fiorot-Chookagian au programme.

https://twitter.com/LexaB Alexandre Herbinet Journaliste RMC Sport