RMC Sport
INFO RMC SPORT

UFC: Fiorot a accepté d'affronter Chookagian à l’UFC Paris

INFO RMC SPORT - L’UFC a contacté Manon Fiorot et son camp pour lui proposer un choc contre l’Américaine Katlyn Chookagian, numéro 1 au classement des mouches, début septembre pour le premier événement de l’histoire de l’organisation à Paris. Si rien n’est encore signé, la Française a accepté la proposition pour ce combat qui pourrait lui donner le statut de challenger de la championne Valentina Shevchenko.

L’arrivée de l’UFC en France se rapproche. Et la carte de l’événement prévu pour le 3 septembre à Paris (même si rien n’est encore officiel) commence à se dessiner. Alors que le combat principal devrait opposer Ciryl Gane à Tai Tuivasa, notre chercheuse d’or sera également de la partie: Manon Fiorot va sauf retournement de situation y être opposée à Katlyn Chookagian, numéro 1 du classement des mouches derrière la championne Valentina Shevchenko. La Française, numéro 6 du même classement, avait déjà lancé le nom de l’Américaine au micro après sa victoire sur Jennifer Maia en mars.

>> Suivez Manon Fiorot et toutes les soirées UFC avec les offres RMC Sport

Mais avec une Chookagian déjà "bookée" pour affronter la Brésilienne Amanda Ribas le 14 mai, Fiorot et son clan avaient revu leurs plans pour se tourner vers la Mexicaine Alex Grasso, cinquième du classement, qu’ils espéraient croiser dans la cage cet été. Ce ne sera pas le cas. Mais l’alternative donne encore plus envie. Selon les informations de RMC Sport, l’UFC a contacté le camp Fiorot via un message signé Mick Maynard (un des dirigeants et matchmakers de l’organisation)… dix minutes après la victoire de Chookagian sur Ribas le week-end dernier pour leur proposer d’affronter l’Américaine à Paris à la rentrée. Leur réponse n’a pas tardé: un grand oui.

Fiorot (9-1 en carrière, 32 ans) et Aldric Cassata, son coach et manager, n’ont pas encore reçu de contrat de l’UFC signée par leur future adversaire pour ce combat qui n’est donc pas encore officiel. Mais les négociations avancent dans le bon sens et l’officialisation pourrait arriver dans les prochains jours. Chookagian, qui a débuté les sports de combat par le karaté dans l'enfance comme Fiorot, semble en effet partante elle aussi. Alors qu’elle avait cité plusieurs futures adversaires possibles après sa victoire sur Ribas dont "la fille française", l’Américaine a été interrogée sur Fiorot en conférence de presse et a semblé motivée par cette perspective, sans en rajouter non plus dans l'enthousiasme (peut-être un signe qu'elle la craint, à raison): "Je veux rester active, Manon est bien classée et elle a demandé à m’affronter après sa dernière victoire. C’était cool, et c’est bon d’avoir de nouvelles têtes au sein de la division, surtout au top. Elle a piqué ma curiosité."

Relancée par un journaliste lui demandant si la chose pourrait se faire à Paris, l’Américaine a répondu avec un grand sourire: "Est-ce qu’il fait chaud là-bas en septembre?" Vu le timing de la demande de Maynard au camp Fiorot, on se doute que Chookagian (18-4 en carrière, 33 ans) savait alors déjà que le choc était dans les tuyaux. Et il est absolument génial pour l’UFC Paris. Face à l’Américaine numéro 1 au classement de la catégorie, "The Beast" (son surnom) aura l’occasion de frapper un grand coup et de se poser en challenger logique et légitime de la reine Valentina pour se rapprocher de son "rêve et objectif réalisable" de sacre.

En cas de victoire, le camp de la combattante tricolore aimerait toutefois une autre sortie dans la cage, si possible en main event (combat principal) ou au pire en co-main event, pour s’habituer un peu plus à la pression et à la lumière avant de défier la championne. Dans l’idéal, ce serait contre la combattante qui sortira victorieuse du duel entre les Américaines Lauren Murphy (numéro 2 du classement) et Miesha Tate (non classée mais ancienne championne des coqs). Si c’est la première, Manon aura eu l’occasion de battre les deux premières du classement actuel avant de s’attaquer à Valentina. Parfait pour se préparer, idéal pour la confiance. Mais avant de penser à ça, il y aura un rendez-vous à Paris avec Chookagian. Avec tout un public en feu pour soutenir Manon Fiorot dans cette nouvelle étape très importante sur la route de la ceinture.

https://twitter.com/LexaB Alexandre Herbinet Journaliste RMC Sport