RMC Sport

UFC: jackpot pour McGregor, qui vend son whisky pour 600 millions de dollars

Combattant le mieux rémunéré du monde du MMA, Conor McGregor est aussi un businessman habile qui sait faire grimper son compte en banque en dehors de la cage. Meilleur exemple avec son whisky Proper Twelve, dont la superstar irlandaise vient de lâcher l’actionnariat majoritaire pour 600 millions de dollars. Tout en restant impliqué dans la marque.

Il a plusieurs fois répété son objectif d’atteindre un milliard de dollars de gains avant la fin de sa carrière. Il va peut-être y arriver. Mais ses performances dans la cage ne seront pas les seules responsables. Loin de là. Combattant le mieux rémunéré du monde du MMA, dont il est la plus grande star, Conor McGregor a su développer des business fructueux en dehors de l’octogone de l’UFC pour garnir un peu plus son compte en banque. Avec en première ligne sa marque de whisky, Proper Twelve, qui vient de lui permettre de toucher un véritable jackpot.

>> L'UFC, c'est sur RMC Sport! Abonnez-vous ici pour ne rien manquer de toutes les soirées de l'année

Associé à son manager Audie Attar et à l’entrepreneur Ken Austin (partenaire financier des deux autres dans l’affaire), le combattant irlandais vient de revendre une grande partie de ses parts dans la société pour faire basculer l’actionnariat majoritaire vers Proximo Spirits, groupe qui produit entre autres le rhum Kraken et la tequila Jose Cuervo et qui détenait déjà 49% de Proper Twelve dont il prend désormais le contrôle. Un deal confirmé par les deux parties au média spécialisé Shanken News Daily et conclu pour la modique somme de… 600 millions de dollars, montant qui inclut les 250 millions déjà versés par Proximo Spirits ces deux dernières années pour passer de 20 à 49% (le niveau de parts auquel va monter Proximo n’a pas été précisé).

McGregor gardera en outre des parts de la société – tout comme Attar et Austin – et restera l’ambassadeur et la tête d’affiche de la marque lancée en 2018 et qui a depuis vendu plus de six millions de bouteilles à travers la planète (dont 345.000 caisses sur les douze derniers mois selon Austin). Son troisième combat contre Dustin Poirier, le 10 juillet à Las Vegas lors de l’UFC 264, devrait selon ESPN être ainsi le cadre d’un "nouveau gros effort" publicitaire autour de son whisky qui n’est plus vraiment le sien.

"Mon bébé pour la vie"

McGregor devrait aussi garder un rôle actif dans les décisions autour du développement de la marque, dont l’identité et l’optique marketing seront conservées, même s’il n’aura plus le dernier mot. "J’ai fondé Proper Twelve il y a moins de trois ans et c’est aujourd’hui devenu une étoile brillante de l’industrie des spiritueux, a réagi l’ancien champion des plumes et des légers de l’UFC dans un communiqué. Cet accord est excitant pour mes partenaires et moi. Le potentiel est sans limite! Notre vision pour Proper Twelve est de poursuivre son incroyable croissance et de continuer à apporter de nouveaux consommateurs à un marché irlandais du whisky désormais revigoré."

Et "The Notorious", qui croit en sa volonté de voir Proper Twelve vendre "plusieurs millions de caisses" (dixit Austin) par an, de s’enthousiasmer un peu plus sur les réseaux sociaux: "Wow! En un peu moins de trois ans, nous sommes passés d’un rêve au plus gros whisky irlandais au monde! Un ENORME pas franchi pour Proper Twelve alors que nous continuons d’avancer vers la prochaine phase de l’histoire de notre société. Merci aux fans de whisky à travers le monde. Proper Twelve est mon bébé pour la vie et je ne fais que commencer à chauffer les tonneaux! Ce que j’ai en magasin ne placera pas seulement Proper Twelve au sommet absolu du whisky irlandais mais à celui de tous les spiritueux! Prochaine étape: la domination mondiale. Je me lève chaque jour avec l’entrain, la concentration et la volonté pour être le meilleur dans le sport comme dans le business. Et l’argent suit." Avec McGregor, qui pourra continuer à vendre son whisky dans le pub Marble Arch qu’il vient de racheter à Dublin (celui où il avait attaqué un homme qui avait refusé son invitation à le boire en 2019), il fait surtout beaucoup de petits.

https://twitter.com/LexaB Alexandre Herbinet Journaliste RMC Sport