RMC Sport

UFC: Ngannou révèle qu'il s'est blessé au genou trois semaines avant son combat contre Gane

Au micro de RMC Sport après sa victoire ce samedi soir face à Ciryl Gane, Francis Ngannou a révélé qu'il s'est blessé au genou il y a 3 semaines, l'obligeant à adapter une tactique différente, au sol. Un choix payant pour le champion en titre des lourds de l'UFC, qui a conservé sa ceinture.

Champion du monde en titre des poids lourds de l'UFC, Francis Ngannou a conservé sa ceinture ce samedi soir, à Anaheim, lors de son combat face à Ciryl Gane. Déclaré vainqueur par décision unanime des juges après le cinquième round, le combattant camerounais a surpris son monde en dominant son adversaire au sol.

"Le sol était une possibilité"

"C'est un grand soulagement. Les 10 derniers mois n'ont pas été faciles. J'ai été soumis à plusieurs pressions psychologiques ces derniers temps mais je savais que le plus important était de garder la tête froide. Le sol était une possibilité, j'étais plus confiant sur ma lutte, a confié Francis Ngannou après son combat gagné au micro de RMC Sport. Je m'entraîne avec quelqu'un qui est très réputé dans ce domaine. Depuis un certain moment, je sens que mon niveau évolue mais je n'avais pas eu encore l'occasion de le prouver."

Face à Ciryl Gane, qui a connu sa première défaite en 11 combats, Francis Ngannou a adapté sa tactique, après avoir subi lors des deux premiers rounds. "Comme j'avais un handicap avec un ligament croisé antérieur déchiré il y a 3 semaines, j'ai saisi l'occasion au sol car je n'étais pas très stable sur mon genou, a révélé Ngannou. Cela m'évitait d'étouffer mon genou."

"Je combats pour la liberté et l'indépendance"

L'ancien poulain de Fernand Lopez, qui entraîne actuellement Ciryl Gane, s'est déclaré quand même un peu "surpris" par la performance de son adversaire. "Oui, c'est une bonne sensation de battre Ciryl Gane, qui était un très bon adversaire même si certains pensent que je l'ai considéré comme mon adversaire, ce qui n'était pas le cas. J'ai toujours su qu'il avait un énorme potentiel. Si je n'avais pas été là, il aurait certainement pris la ceinture", a répondu Ngannou, assez agacé.

Si Ciryl Gane s'est dit "désolé" pour son clan et ses supporters à l'issue du combat, le Vendéen ne sait pas encore s'il aura le droit à une revanche, que tout le monde espère déjà. Le contrat entre Francis Ngannou et l'UFC expirait après cet affrontement, et même si une "clause du champion" stipule que le Camerounais doit rester en UFC, Ngannou souhaite un contrat largement revalorisé et les négociations n'ont toujours pas abouti.

"Tout est possible pour la suite. Il faut résoudre la situation avec l'UFC, qui est très tendue ces derniers temps, a admis Francis Ngannou. J'ai le maximum de cartes en main. Soit ils vont s'arranger pour négocier soit ils vont me libérer. Je combats pour la liberté et l'indépendance, c'est tout. Je pense que chaque combattant doit être en position de s'exprimer sans avoir peur des représailles. Même pour ceux qui débutent, c'est un droit. Il n'y a pas besoin d'être en position de force pour réclamer ce qui est dû." 

GL