Dopage: le Meldonium, l’excuse qui fait planer le doute sur Sharapova

Maria Sharapova
 

En arguant qu’elle prenait un médicament pour lutter contre le diabète qui touchait sa famille, Maria Sharapova s’est engagée sur un terrain très glissant. Car le Meldonium, le médicament en question, traine une sulfureuse réputation en étant souvent détourné à des fins de dopage sportif. En particulier dans les anciens pays de l’Est. Pour plusieurs médecins du sport, cette défense discrédite la championne de tennis russe piégée par le changement de législation de l’AMA au 1er janvier 2016.

 
A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire