Gaël Monfils porte un regard mi-amusé, mi-admiratif sur son compatriote Fabrice Santoro, qui dispute cette année son vingtième Roland-Garros.

 

Votre opinion

Postez un commentaire