Andy Murray, à Wimbledon.
 

A l’issue de sa défaite en quarts de finale de Wimbledon ce mercredi, Andy Murray a rappelé avec classe que Sam Querrey n’était pas vraiment le premier Américain à atteindre une demi-finale de Grand Chelem depuis 2009.

 

Votre opinion

Postez un commentaire