Pourquoi la Transat Jacques Vabre était cruciale à un an du Vendée Globe

Apivia AFP.jpg
 

Dans un an, les skippers des IMOCA, ces monocoques de 60 pieds, soit 18 mètres de long, seront en plein dedans. En plein dans leur Vendée Globe, un tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance. Alors cette Transat Jacques Vabre, course en duo, qui va du Havre à Salvador de Bahia, était pour beaucoup une répétition générale et l’occasion de tirer les premiers enseignements.

 

Votre opinion

Postez un commentaire