RMC Sport

Coupe du monde: BeIN Sports fait face à un piratage de grande ampleur au Moyen-Orient

-

- - AFP

A moins de trois semaines du début de la Coupe du monde de football en Russie, beIN Sports dénonce une chaîne pirate au nom évocateur, BeoutQ, qui retransmet au Moyen-Orient tous les programmes du groupe qatari. Tout ça sur fond de conflit géopolitique profond entre le Qatar et l'Arabie saoudite.

BeIN Sports grince des dents. Le groupe audiovisuel qatari, présidé par Nasser Al-Khelaïfi (qui préside aussi le PSG), détient les droits de diffusion de la Coupe du monde 2018 (14 juin-15 juillet). Mais alors que l'événement approche à grands pas, BeIN doit gérer un conflit important au Moyen-Orient, où une chaîne obscure s'apprête à pirater ses programmes et à diffuser les 64 matchs du Mondial.

Une chaîne siphonne tout BeIN Sports pour 107 dollars

Cette chaîne, c'est BeoutQ. Un nom en forme de pied de nez à BeIN Sports... Elle a vu le jour en août 2017. Moyennant 107 dollars par an, les utilisateurs au Moyen-Orient peuvent s'offrir un décodeur qui siphonne tous les programmes de BeIN Sports. Forcément, cela irrite la chaîne qatarie.

Dans les colonnes du quotidien The Independent, Tom Keaveny, directeur général de BeIN Sports, désigne le coupable: l'Arabie saoudite. "Le signal pirate est transmis par le fournisseur satellite basé à Riyad Arabsat, dont le principal actionnaire est le Royaume d'Arabie saoudite. Cette opération est le fruit de moyens et de connaissances industriel et est financée par plusieurs millions de dollars", assure-t-il.

BeIN Sports contre-attaque en diffusant ses matches gratuitement

BeoutQ semble être l'une des multiples formes du conflit ouvert depuis un an entre l'Arabie saoudite et le Qatar, qui ont rompu leurs relations diplomatiques début juin 2017. Le royaume saoudien reproche à l'émirat sa proximité avec l'Iran et l'accuse de soutenir le terrorisme. Et le sport est un sujet de tension entre les deux pays.

Concernant ce piratage, BeIN Sports contre-attaque pour la Coupe du monde. La chaîne qatarie, qui a déjà déboursé 200 000 dollars rien que pour enquêter et remonter le fil de BeoutQ, a décidé de diffuser gratuitement les 22 matchs (pour l'instant) des équipes arabes en Egypte, au Maroc, en Tunisie... et en Arabie saoudite.

N.B