RMC Sport

Coupe du monde 2022: Espagne-Allemagne, résultat et résumé

Thomas Müller et Sergio Busquets
  • S. Busquets (44')

  • T. Kehrer (37')

  • L. Goretzka (58')

  • J. Kimmich (60')

1

ESP

  • (62’) Á. Morata

1

1

3

ALL

  • (83’) N. Füllkrug

Terminé

Le choc du jour entre l'Espagne et l'Allemagne a livré un match intense de haut niveau. Menés par une Roja enthousiasmante, la Mannschaft a obtenu le nul en fin de rencontre et garde espoir. Les Allemands auront leur destin en mains lors du dernier match face au Costa Rica, mais il faudra gagner, si possible avec un gros écart.

Possession

%

ESP

64.1%

ALL

35.9%

Tirs cadrés

ESP

3

ALL

4

Passes

ESP

634

ALL

344

Duels Gagnés

ESP

43

ALL

58

Fautes Commises

ESP

13

ALL

11

Arrêts

ESP

3

ALL

2

La demande pas si secrète des Allemands aux Espagnols

Après le match, les calculs étaient vite faits: lors de la dernière journée, l'Espagne a besoin d'un seul point pour se qualifier, et le Japon aussi, si jamais l'Allemagne venait à battre le Costa Rica. autant dire que les deux équipes pourraient être amenéee à lever le pied et donc éliminer l'Allemagne. Et donc, dès la fin du match, Antonio Rüdiger est allé voir son coéquipier au Real Madrid, Dani Carvajal, pour lui demander de "battre le Japon". Dani Olmo, qui joue au RB Leipzig a lui aussi révélé que plusieurs de ses coéquipiers en club étaient venu le voir pour lui demander de ne pas la jouer cool face au Japon. "Nous jouerons pour gagner car nous avons toujours cette idée", a rassuré le milieu de terrain.

Plus d'informations ici.

Morata et Füllkrug, entrées réussies

Les deux attaquants, entrés en jeu en deuxième période, ont fait la différence pour leur équipe.

L'Allemagne peut encore se qualifier

Pour cela, la Mannschaft devra impérativement gagner contre le Costa Rica, lors du dernier match. Si l'Espagne s'impose dans le même temps contre le Japon, alors l'Allemagne sera qualifiée peu importe le score. En revanche, en cas de nul ou de victoire du Japon, les hommes de Hansi Flick devront soigner leur différence de buts pour rejoindre les huitièmes de finales.

90+6’
Fin du match

C'est terminé, 1-1 entre l'Espagne et l'Allemagne

C'était un match intense, soldé par un match nul assez logique. Morata avait ouvert le score, avant l'égalisation de Füllkrug en fin de rencontre. La Roja a dominé son sujet pendant une bonne heure mais la Mannschaft s'est toujours montrée menaçante, dans un match de haut niveau technique. Les Espagnols font un pas de plus vers les huitièmes et vers la première place du groupe, alors que les Allemands restent en vie et ont encore leur destin entre les mains.

90+5’

SANE !

IL EST ALLE TROP LOIN ! Lancé en profondeur, il se présente face à Simon et le dribble par l'extérieur. Mais derrière, il ne peut pas redresser son ballon. C'était une occasion de 2-1, gâchée par un mauvais choix.

90+2’

Süle stoppe Olmo

Beau geste défensif, l'Espagnol a désormais du mal à prendre le meilleur sur les défenseurs, alors qu'il se baladait durant la première heure.

90+1’

6 minutes de temps additionnel

Tout semble encore possible dans ce match, dans un sens comme dans l'autre. Les deux équipes continuent de se montrer dangereuses.

89’

MORATA REPRIS PAR SCHLOTTERBECK

Lancé en profondeur par Williams, Morata avait de l'avance et filait au but. Mais il emmène moyennement son ballon et se fait reprendre par Schlotterbeck, auteur d'une superbe tacle glissé en pleine surface.

87’
Changement tactique

Dernier changement allemand

Raum cède sa place à Schlotterbeck, l'un des deux joueurs qui avait perdu sa place après la défaite contre le Japon. Il n'est pourtant pas arrière-gauche de formation, mais il va dépanner là pour les dernières minutes.

86’

Füllkrug dispute son 3e match avec la sélection

Il en est déjà à deux buts, après avoir marqué face à Oman en amical, juste avant la Coupe du monde. Il y a encore un an, Niclas Füllkrug évoluait pourtant en deuxième division.

85’
Changement tactique

Hoffman remplace Gnabry

Les Allemands vont continuer de pousser, la dynamique est désormais de leur côté.

83’
but!!!

L'EGALISATION DE FULLKRUG !

L'ALLEMAGNE RECOLLE ET C'EST PLUTOT LOGIQUE ! Après une percussion côté droit, Sané trouve Musiala, qui emmène le ballon pour Füllkrug, juste à côté de lui, qui conclut en force dans la lucarne. 1-1 entre l'Espagne et l'Allemagne !

83’
Changement tactique

Alba remplacé par Baldé

Un Barcelonais en remplace un autre. Baldé est arrivé au dernier moment dans le groupe espagnol, suite à la blessure de Gaya.

81’

Bon coup franc pour l'Allemagne

Le VAR ne semble pas revenir sur la main de Sergio Busquets dans la surface, qui semble limite.

80’

Sané dans la surface !

C'était chaud dans la surface espagnole. Sané, en combinant avec Musiala, a créé le danger. Les Allemands réclament aussi une main de Busquets, qui existe. Le VAR peut éventuellement intervenir.

78’

L'Espagne a déjà autant marqué qu'en 2010

Il avait fallu 660 minutes à la Roja pour marquer 8 buts lors du Mondial 2010, et seulement 152 minutes en 2022.

75’

Les Allemands prennent des risques

Les milieux se projettent, la Mannschaft n'a rien à perdre et veut aller chercher un résultat. Les opportunités existent. La défense espagnole a déjà été sauvée plusieurs fois par son gardien. Mais se découvrir donne aussi de plus en plus d'espace à la Roja, qui pour le moment a mal exploité les situations de contres.

73’

MUSIALA FACE A SIMON !

L'ALLEMAND LOUPE SON FACE A FACE ! Superbement servi dans le dos de la défense, Musiala avait le temps face à Simon, mais n'a pas voulu décaler son coéquipier, et a buté sur le gardien espagnol, resté debout le plus longtemps possible. C'était une énorme occasion d'égaliser, mais toujours 1-0 pour l'Espagne.

73’

Füllkrug !

Sur un centre de Musiala, l'attaquant allemand passe devant Rodri mais ne parvient pas à frapper. Coup de chaud sur le but de Simon malgré tout.

70’
Changement tactique

Triple changement allemand

Füllkrug, Klostermann et Sané entrent en jeu à la place de Müller, Kehrer et Gündogan. Le quatuor offensif est désormais composé de Füllkrug en pointe, Sané et Gnabry sur les côtés, Musiala en meneur de jeu.

68’

L'Allemagne n'est toujours pas éliminée

Rappelons que même une potentielle défaite de l'Allemagne ce soir, peu importe le score, ne les éliminerait pas. Avec la défaite du Japon cet après-midi, il sera possible de se qualifier avec trois points, ce qui laisse un espoir aux Allemands avant le dernier match face au Costa Rica.

66’
Changement tactique

Double changement espagnol

Koke et Nico Williams entrent en jeu et remplacent Gavi et Asensio.

66’

Supersub Morata

Cela fait 2 fois que l'attaquant espagnol marque après être entré en jeu.

65’

Asensio avait le ballon du 2-0 !

Il aurait dû mieux faire sur cette action ! Après un débordement d'Olmo, face à une défense qui recule, Asensio est servi aux abords de la surface mais ne cadre pas son tir du gauche.

62’
but!!!

L'OUVERTURE DU SCORE DE MORATA !

L'ESPAGNE TROUVE ENFIN L'OUVERTURE ! Sur un centre d'Alba venu de la gauche, à ras de terre, Morata devance Süle et trompe Neuer d'une petite déviation de l'extérieur du pied droit. 1-0 pour l'Espagne, un avantage logique compte tenu de ce qu'on voit depuis une heure.

60’
Carton jaune

Carton jaune pour Kimmich

L'Allemand tente une récupération haute mais son tacle est mal maîtrisé. Encore un carton côté allemand.

59’

Tentative lointaine d'Olmo

C'est capté par Neuer sans problème.

58’

Goretzka averti

L'Allemand a fait accroché Asensio pour l'empêcher de poursuivre la contre-attaque. Carton jaune logique.

57’

KIMMICH BUTE SUR SIMON !

ENCORE UNE RECUPERATION HAUTE ALLEMANDE ! C'est Kimmich qui en est à l'origine. Quelques secondes plus tard, il est retrouvé par Gündogan et frappe du droit, mais Simon se détend bien pour sortir le ballon en corner. La première occasion de la seconde période est pour l'Allemagne.

54’
Changement tactique

Morata remplace Torres

Premier changement précoce de Luis Enrique. Ferran Torres, très actif en première période mais imprécis dans la finition, cède sa place à Alvaro Morata, buteur en sortie de banc face au Costa Rica lors du premier match.

51’

Coup franc mal joué par les Allemands

Kimmich laisse Raum tirer le coup de pied arrêté, mais quasiment tous les Allemands sont hors-jeu et le coup franc ne trouve personne.

48’

Gavi serein au milieu

Le Barcelonais a remporté 5 de ses 8 duels en première période, plus que tout autre joueur sur le terrain.

46’
Reprise

C'est reparti

Le coup d'envoi de la seconde période est donné par l'Allemagne, qui va tenter de mettre davantage en danger la sélection espagnole.

La première période de Musiala

Dans une équipe allemande qui a eu du mal à créer des situations offensivement, Jamal Musiala a été l'élément le plus remuant.

Les stats à la mi-temps

Les expected goals et les tirs ne sont pas tant que ça en faveur de l'Espagne, mais la possession et le nombre de passes, très clairement.

45+2’
Mi-temps

C'est la pause, 0-0 entre l'Espagne et l'Allemagne

La Roja a largement dominé cette première période, avec une barre transversale sur une frappe d'Olmo et de nombreuses situations. Mais les hommes de Luis Enrique n'ont pas su conclure et ont même concédé un but, finalement annulé pour un hors-jeu, contre le cours du jeu.

45+1’

Gavi fait des misères dans la surface

Avec abnégation, de la tête puis du pied, Gavi est partout pour tenter de reprendre le ballon dans la surface allemande. Il finit par obtenir un corner, qui ne donne rien pour la Roja.

45’
Carton jaune

Carton jaune pour Busquets

Le capitaine espagnol est venu tacler Musiala par derrière. Carton jaune logique pour Sergio Busquets, et nouveau coup franc pour l'Allemagne.

42’

Les Allemands montrent qu'il ne leur en faut pas beaucoup

Gnabry, Musiala et Müller ont tous été dangereux par moments grâce à des interceptions hautes, depuis le début de rencontre. Le but refusé à Rüdiger rappelle aux Espagnols qu'il est important de concrétiser les temps forts. Celui de la Roja dure depuis bientôt 45 minutes, mais toujours 0-0.

40’
Arbitrage vidéo

RÜDIGER MARQUE... MAIS IL EST HORS JEU

C'ETAIT PRESQUE LE HOLD UP ALLEMAND ! Après un coup franc obtenu par Gnabry, Kimmich dépose le ballon sur la tête de Rüdiger, qui trompe le gardien espagnol. L'Allemagne pensait avoir ouvert le score contre le cours du jeu, mais le but est finalement refusé pour un hors-jeu du défenseur allemand. Toujours 0-0.

37’
Carton jaune

Grosse faute de Kehrer sur Torres

L'Allemand est dépassé, il prend l'Espagnol par derrière et reçoit un carton jaune logique. C'est le premier du match. Pas un cadeau pour Kehrer, qui fait face à Olmo, l'un des joueurs les plus dangereux de cette première période.

35’

Encore une frappe de Torres !

Sur un second ballon, l'Espagnol est là et déclenche vite. Il faut un tacle de Jamal Musiala pour venir contrer et offrir un nouveau corner. Les Allemands souffrent.

33’

TORRES AU-DESSUS !

La défense allemande était aux abois ! Lancé en profondeur côté gauche, Dani Olmo centre pour Ferran Torres, seul au point de pénalty, qui ne cadre pas sa reprise du gauche à ras de terre. Heureusement pour les Espagnols, un hors-jeu est signalé au départ de l'action, ça évitera les regrets.

30’

Rüdiger tente de loin

Frappe un peu désespérée, qui passe 10 mètres au-dessus.

29’

Le tir d'Olmo sur la barre, comme un symbole

La plus belle occasion de cette première période est arrivée au terme d'une action de 35 passes côté espagnol. La Roja domine la possession avec beaucoup de justesse technique.

27’

TORRES !

C'était un ballon de 1-0 ! Sur une très mauvaise relance de Manuel Neuer, l'Espagne récupère haut. Ferran Torres est trouvé en une passe dans la surface, mais il n'a pas le temps de frapper et se fait reprendre par le retour de Raum.

25’

Gundogan puis Gnabry !

Enfin du mouvement dans l'attaque allemande ! Muller dévie pour Gundogan, qui crochette Laporte mais ne peut pas frapper ensuite. Le ballon revient sur Gnabry, qui tente d'enrouler du gauche, mais qui ne cadre pas. C'est en tout cas ce que doit montrer la Mannschaft.

22’

La frappe d'Alba !

Du droit, la latéral gauche tente sa chance en repiquant dans l'axe. Ce n'est pas cadré et bien accompagné par Neuer, mais c'était proche du poteau allemand.

19’

La Roja fait retomber le rythme

Les Allemands pressent haut mais récupèrent difficilement le ballon. Les Espagnols font très bien tourner pour donner le rythme qu'ils souhaitent à ce début de rencontre.

17’

L'arrêt de Neuer en images

14’

L'Allemagne tente de poser le pied sur le ballon

L'Espagne, pour le moment, a eu la meilleure occasion et a la possession, mais les Allemands tentent également d'imposer leur jeu. Le niveau technique est élevé.

11’

Gnabry hors-jeu de peu !

Belle projection allemande, avec Goretzka qui trouve Gnabry après avoir fixé la défense. Mais l'ailier allemand est légèrement hors-jeu et Unai Simon était bien sorti. Pas de regret, mais les Allemands mettent le nez à la fenêtre. Le match va d'un but à l'autre.

10’

Neuer dans l'histoire

Le gardien allemand, déjà mis à contribution dans ce match, dispute sa 18e rencontre de Coupe du monde. C'est autant que Claudio Taffarel et Sepp Maier, et aucun gardien de but ne fait mieux.

7’

LA BARRE POUR OLMO !

L'ESPAGNE DEMARRE FORT ! Après une combinaison de passes aux abords de la surface, Olmo déclenche du droit. Neuer intervient et dévie sur la barre transversale. Le but allemand tremble déjà !

5’

Bon centre de Torres pour Asensio

Après un redoublement de passes, l'Espagne met déjà en danger la défense allemande. Mais Asensio ne réussit pas à contrôler le ballon très fort de Torres, alors qu'il était bien placé à l'entrée de la surface.

3’

L'Allemagne tente de jouer haut

Les deux équipes tentent d'imposer leur pressing dans ces premières minutes. Quelques fautes hâchent le jeu.

1’
Coup d'envoi

C'est parti au stade Al-Bayt

Le coup d'envoi est donné par l'Espagne, le choc tant attendu de cette phase de poules est lancé.

Coup d'envoi imminent

Les joueurs sont entrés sur la pelouse. L'occasion de rappeler une dernière fois les compositions.

La composition de l'Espagne: Simon - Carvajal, Rodri, Laporte, Alba - Gavi, Busquets, Pedri - Torres, Asensio, Olmo.

La composition de l'Allemagne: Neuer - Kehrer, Süle, Rüdiger, Raum - Kimmich, Gundogan, Goretzka - Gnabry, Müller, Musiala.

Busquets et Neuer étaient déjà là en 2010

En demi-finale du Mondial sud-africain, l'Espagne avait battu l'Allemagne 1-0 grâce à un but de Puyol. Deux joueurs, présents ce jour-là, sont encore titulaires ce soir : Manuel Neuer et Sergio Busquets.

L'Allemagne garde un terrible souvenir de l'Espagne

En plus de ne plus avoir battu l'Espagne lors d'une grande compétition depuis 1988 (1 nul lors de la Coupe du monde 1994, 2 défaites lors de l'Euro 2008 et de la Coupe du monde 2010), l'Allemagne avait subi un terrible 6-0 lors du dernier affrontement entre les deux équipes. Un passif récent qui peut jouer dans les têtes.

Deux cracks à surveiller

Musiala côté allemand, Pedri côté espagnol : les deux joueurs de 19 et 20 ans seront cruciaux dans le jeu avec ballon de leur équipe. On en oublierait presque Gavi, qui a reçu il y a quelques semaines le trophée Kopa.

Les trois bandes arc en ciel d'Adidas

L'Espagne et l'Allemagne ont le même équipementier Adidas et portent les couleurs de l'arc en ciel sur les trois bandes des manches courtes de leurs maillots d'échauffement. 

J.Re

5 joueurs du Barça, 6 du Bayern

Les deux clubs sont surreprésentés dans chacune des deux équipes. Le Real Madrid (Asensio, Rüdiger), Manchester City (Laporte, Rodri, Gündogan) et le RB Leipzig (Olmo, Raum) sont les trois clubs représentés parmi les 22 titulaires du soir.

Les Allemands doivent se relever

C'est l'une des grandes surprises de ce début de Coupe du monde, la défaite des Allemands contre le Japon. La Mannschaft veut désormais éviter une deuxième élimination en phase de poules, après le fiasco de 2018.

L'Espagne sur un nuage après son carton contre le Costa Rica

La Roja pouvait difficilement imaginer une meilleure entrée en matière, avant d'aller défier l'autre cador du groupe. Revivez la démonstration espagnole face au Costa Rica en vidéo.

Le Costa Rica a donné de l'air à l'Allemagne

En s'imposant contre le Japon aujourd'hui, le Japon a légèrement réduit l'enjeu de cet Espagne-Allemagne. La Mannschaft ne sera pas éliminée en cas de mauvais résultat ce soir. La deuxième place sera encore envisageable. Et en cas de victoire ce soir, les Allemands pourront encore espérer terminer premiers du groupe.

Enrique reconduit 10 des 11 Espagnols

On ne change (presque) pas une équipe qui a remporté son match d'ouverture 7-0. Luis Enrique n'a fait qu'un seul changement par rapport au match contre le Costa Rica, avec la titularisation de Carvajal au poste de latéral droit à la place d'Azpilicueta.

La composition de l'Espagne: Simon - Carvajal, Rodri, Laporte, Alba - Gavi, Busquets, Pedri - Torres, Asensio, Olmo.

L'Allemagne fait deux changements, Goretzka et Kehrer dans le onze

Hansi Flick n'a pas tout changé après la déroute initiale contre le Japon. Il ne fait que deux changements dans le onze : Kehrer remplace Schlotterbeck en défense et Goretzka vient renforcer le milieu de terrain à la place de Havertz.

La composition de l'Allemagne: Neuer - Kehrer, Süle, Rüdiger, Raum - Kimmich, Gundogan, Goretzka - Gnabry, Müller, Musiala.

Les stats inquiétantes de la Mannschaft contre la Roja

Toutes compétitions confondues, l'Allemagne n’a gagné qu’un seul de ses 7 derniers matchs contre l’Espagne (2 nuls, 4 défaites), en novembre 2014 en amical (1-0). Pire, elle n’a plus gagné contre la Roja en match compétitif depuis l’Euro 1988 (2-0), et reste sur 2 nuls et 3 défaites.

>>> On vous dit tout par ici

L'Espagne veut enchaîner, l'Allemagne doit réagir

Cette grosse affiche entre cadors européens oppose deux équipes dans des situations bien différentes. Si l'Espagne reste sur un carton inaugural contre le Costa Rica (7-0), l'Allemagne a elle été surprise par le Japon (défaite 2-1). Mais avec la victoire du Costa Rica un peu plus tôt ce dimanche contre ce même Japon (1-0), le groupe E demeure encore très ouvert.

Le classement du groupe E

1. Espagne, 3 pts (+7)

2. Japon, 3 pts (0, deux matchs joués)

3. Costa Rica, 3 pts (-6, deux matchs joués)

4. Allemagne, 0 pt (-1)

Soir de choc au Qatar

Bonsoir à tous, bienvenue dans ce direct consacré au choc du groupe E entre l'Espagne et l'Allemagne. Coup d'envoi à 20h au stade Al-Bayt.

Terrain

4-3-3

Ent: Luis Enrique Martínez García

23

U. Simón

20

D. Carvajal

16

Rodri

24

A. Laporte

18
Remplacant

J. Alba

9
Remplacant

Gavi

5

S. Busquets

26

Pedri

21

D. Olmo

11
Remplacant

F. Torres

10
Remplacant

M. Asensio

4-2-3-1

Ent: Hans-Dieter Flick

1

M. Neuer

15

N. Süle

3
Remplacant

D. Raum

5
Remplacant

T. Kehrer

2

A. Rüdiger

8

L. Goretzka

10
Remplacant

S. Gnabry

6

J. Kimmich

14

J. Musiala

21
Remplacant

I. Gündogan

13
Remplacant

T. Müller

Remplaçants

  • 1

    R. Sánchez

  • 2

    C. Azpilicueta

  • 3

    E. García

  • 4

    P. Torres

  • 6

    M. Llorente

  • 7
    Remplacant

    (53') Á. Morata But

    F. Torres

  • 8
    Remplacant

    (65') Koke

    M. Asensio

  • 12
    Remplacant

    (65') Nico Williams

    Gavi

  • 13

    D. Raya

  • 14
    Remplacant

    (81') A. Balde

    J. Alba

  • 15

    H. Guillamón

  • 17

    Y. Pino

  • 19

    C. Soler

  • 22

    P. Sarabia

  • 25

    Ansu Fati

  • 4

    M. Ginter

  • 7

    K. Havertz

  • 9
    Remplacant

    N. Füllkrug (69') But

    T. Müller

  • 11

    M. Götze

  • 12

    K. Trapp

  • 16
    Remplacant

    L. Klostermann (69')

    T. Kehrer

  • 17

    J. Brandt

  • 18
    Remplacant

    J. Hofmann (84')

    S. Gnabry

  • 19
    Remplacant

    L. Sané (69')

    I. Gündogan

  • 20

    C. Günter

  • 22

    M. ter Stegen

  • 23
    Remplacant

    N. Schlotterbeck (86')

    D. Raum

  • 24

    K. Adeyemi

  • 25

    A. Bella-Kotchap

  • 26

    Y. Moukoko

Arbitre

Danny Makkelie

Possession

ESPESP

64.1%

ALLALL

35.9%

3 Tirs cadrés 4
2 Tirs non cadrés 4
634 Passes 344
542 Passes Réussies 271
43 Duels Gagnés 58
13 Fautes Commises 11
3 Arrêts 2
6 Centres 11
6 Corners 5
17 Tacles 29