RMC Sport

Ligue 1: la mauvaise soirée de Monaco face à Lille

Malgré une nette domination en première période, l’AS Monaco a dû se contenter d’un simple match nul face à Lille ce vendredi soir (0-0). La faute à un deuxième acte raté durant lequel les Dogues auraient même pu prendre le dessus en profitant des blessures et des changements côté monégasque.

Un Monaco à deux vitesses

Plutôt séduisant en première période grâce à un intenable duo Kurzawa-Cavaleiro côté gauche, Monaco n’a pas profité de sa large domination avant la pause. La tête de Bernardo Silva dès la 1ère minute juste à côté des buts, la frappe vicieuse de Cavaleiro (20e), le coup-franc de Moutinho sorti par Enyeama (45e)... Autant de regrets pour les hommes de Leonardo Jardim, loin d’être aussi dominateurs en seconde période. Ce sont même les Lillois qui se sont procuré les meilleures occasions en deuxième période, notamment sur des frappes de Guillaume (47e et 50e), même si Enyeama a sauvé les siens d’une énorme parade sur une tête de Carvalho (76e). Score final 0-0, un match nul plutôt logique.

Carrillo n’en a pas profité

Titularisé pour la première fois de la saison après de bonnes entrées en jeu face à Berne et à Nice, Guido Carrillo ne s’est pas montré à son avantage. L’attaquant a certes gagné quelques duels en première période grâce à son gabarit, mais n’a touché que très peu de ballons. Rien d’étonnant de le voir sortir à la 56e minute, remplacé par El Shaarawy.

L’affaire du carton rouge annulé

Averti à deux reprises par l’arbitre Benoît Millot, Mounir Obbadi a logiquement reçu un carton rouge (75e). Mais sur les conseils de l’arbitre assistant, l’homme en noir est revenu sur sa décision pour finalement adresser le carton jaune à Sofiane Boufal, auteur de la première faute avant qu’Obbadi ne sèche Fabinho. Autant dire que l’ancien Monégasque l’a échappé belle pour son retour au stade Louis-II. Conscient que son joueur avait frôlé la correctionnelle, Hervé Renard a préféré le remplacer par Meité (77e).

Kurzawa et Moutinho, les blessures qui inquiètent

Tous les deux touchés à une cheville, Kurzawa (48e) et Moutinho (64e) ont dû quitter la pelouse. Difficile de connaître la gravité de ces blessures pour le moment. Mais ces sorties sont plutôt inquiétantes alors que les Monégasques se déplaceront à Valence mercredi pour le barrage aller de la Ligue des Champions. Après la rencontre Moutinho est sorti du stade avec une grosse attelle à la cheville droite et ne pouvait pas poser le pied par terre.

Les choix étranges de Jardim

Si Leonardo Jardim a été encensé pour ses choix à Nice le week-end dernier, ses changements de ce vendredi soir ont davantage interpellé. D’abord lorsque le technicien portugais a choisi de remplacer Kurzawa blessé par… Martial, pour passer Fabinho à gauche et faire descendre Dirar au poste de latéral droit. Il y eut ensuite l’entrée de Wallace à la place de Moutinho (alors que Pasalic était sur le banc), obligeant Fabinho à passer au milieu tandis que Raggi passait côté gauche. Jardim a également décidé de décaler Cavaleiro sur le côté droit, où il a été complètement transparent. Coaching moins gagnant qu’à Nice.

Les promesses de la paire Boufal-Guillaume

Pour être honnête, le LOSC n’a pas montré beaucoup plus de talent offensif que face au Paris Saint-Germain la semaine dernière. Mais en deuxième période, l’association Boufal-Guillaume a montré de belles choses, comme le prouvent les deux occasions de l’attaquant belge, à chaque fois servi par l’ancien joueur d’Angers.