RMC Sport

OM: les supporters marseillais vont "manquer" à l'autre AVB sur Twitter

Ashley Van Buren, aussi connue sous le nom d'AVB sur Twitter, soit les mêmes initiales qu'André Villas-Boas, a réagi au départ inéluctable de ce dernier. Dans un tweet, l'internaute new-yorkaise en a profité pour affirmer qu'elle était devenue une supportrice de l'OM à vie.

Elle a évidemment vite pris connaissance de la nouvelle. Ashley Van Buren, connue sur Twitter pour son nom d'utilisateur (@avb) qui n'est autre que les initiales qu'elle partage avec André Villas-Boas, n'a pas échappé ce mardi à l'annonce de la démission (suivie de la mise à pied à titre conservatoire) de l'entraîneur portugais de l'OM. Comme c'est souvent le cas lorsque les résultats du club ne sont pas bons, cette internaute new-yorkaise a vite reçu beaucoup de messages de la part de supporters.

"J'ai beaucoup de notifications de supporters de l'OM à propos du départ d'AVB. (...) Je ne suis pas surprise, mais les supporters de l'OM qui étaient toujours là pour rire vont me manquer. Vous m'avez fait devenir une supportrice de l'OM à vie. Allez taper dans ce ballon!", a écrit Ashley Van Buren, dans un tweet qui a reçu plus de 4.000 likes.

Des cadeaux de la part de l'OM

Détentrice de ce nom d'utilisateur depuis fort longtemps, Ashley Van Buren a déclaré dans une interview à Konbini qu'elle ne connaissait "absolument rien au foot". Un entretien qui avait été l'occasion pour elle de chambrer gentiment André Villas-Boas, mais aussi de dire qu'elle aimerait "beaucoup" visiter Marseille.

Très souvent apostrophée par des internautes peu attentifs, mais aussi interpellée par des supporters plutôt blagueurs, cette consultante éditoriale avait fini par recevoir une marque d'attention de la part du club. Il lui avait en effet envoyé plusieurs cadeaux, dont une écharpe aux aux couleurs de l'OM et un maillot floqué "AVB" avec le n°1.

Hugues Ouvrard, directeur général de l'OM, avait justifié cette initiative dans un tweet: "Cette personne reçoit depuis des semaines des tweets par centaines, parfois pas toujours sympas, voire agressifs. Chaque soir de match sa tweet mine est saturée. Et elle garde le sourire. Voilà". Ses notifications seront désormais moins nombreuses. Jusqu'à ce que son homonyme d'initiales ne rebondisse.

JA