RMC Sport

PSG: Luis Fernandez regrette l’absence de Cavani sur la photo des 50 ans

Luis Fernandez, ancien joueur et entraîneur du PSG, club à la tête duquel il a atteint le dernier carré de la Ligue des champions en 1995, a commenté la photo polémique des 50 ans. Si son absence lui importe peu, la non-présence de Cavani le dérange beaucoup plus.

Luis Fernandez, ancien joueur et entraîneur à succès du PSG, n’a pas souhaité commenter plus que de raison son absence de la photo célébrant les 50 du club. "Le PSG, ce n’est pas uniquement Luis Fernandez, a-t-il expédié sur RMC. Je pense aussi à ceux qui nous ont quittés et qui auraient dû y être. J’aurais bien aimé les voir. Le PSG, c’est pas Luis Fernandez, c’est 50 ans d’histoire. Il y a beaucoup de joueurs qui ont porté ce maillot dignement, avec beaucoup de classe et un état d’esprit remarquable."

L’un de ces joueurs, parti récemment du club, et qui demeure à ce jour le meilleur buteur du PSG, a commenté de façon plus véhémente son absence. Il s’agit de l’Uruguayen Edinson Cavani qui, sans vouloir amorcer une polémique, a trouvé cela "choquant". Luis Fernandez n’est pas loin de partager son avis, qu’il a exprimé sur notre antenne à la veille d’une demi-finale très attendue en Ligue des champions, 25 ans après celle du PSG qu'il entraînait alors à l'époque.

Fernandez: "Cavani n'étant pas sur la photo, on peut la discuter"

"Il y en a deux ou trois, ils ont fait un an au Paris Saint-Germain et ils sont partis, a-t-il rappelé. Raï, c’était exceptionnel, Daleb c’était exceptionnel. Ils portaient le maillot avec un état d’esprit remarquable. Ils n’ont jamais créé le moindre problème. Cavani n’étant pas sur cette photo, on peut la discuter. Ne pas voir Cavani, celui qui a donné son coeur, donné son âme, son état d’esprit, sa fougue pendant sept ans, connaissant l’homme, je trouve ça dur."

L’absence de Cavani dérange autant Luis Fernandez que la présence du Suédois Zlatan Ibrahimovic, lequel traîne comme un boulet les propos qu’il avait tenus sur l’histoire du Paris Saint-Germain, réduite par l’attaquant de l’AC Milan à la seule période qatarienne: "Et Zlatan, il a pas critiqué le club messieurs ? Il a pas dit qu’il n’y avait rien (avant l’arrivée du Qatar) ?", s’est emporté Fernandez. 

QM