RMC Sport

Ligue 1: les défenseurs centraux, acteurs majeurs du prochain mercato

De nombreux défenseurs centraux vont alimenter le marché des transferts de la Ligue 1. Les clubs étrangers sont à l’affût, surtout pour les jeunes à fort potentiel.

Au cœur d’un marché européen bouleversé, les défenseurs centraux français ne connaissent pas la crise. Les avant-derniers remparts de Ligue 1 ont une cote très élevée. Sans être exhaustive, la liste des défenseurs centraux français qui évoluent dans de grands clubs étrangers est importante:

► Benjamin Pavard (Bayern Munich),
► Dayot Upamecano (Leipzig),
► Ibrahima Konaté (Leipzig),
► Dan-Axel Zagadou (Dortmund),
► Moussa Niakhaté (Mayence),
► Evan Ndicka (Francfort),
► Jean-Clair Todibo (Schalke),
► Aymeric Laporte (Manchester City),
► Issa Diop (West Ham),
► Kurt Zouma (Chelsea),
► Samuel Umtiti (Barcelone),
► Raphael Varane (Real Madrid),
► Clément Lenglet (Barcelone),
► Mouctar Diakhaby (Valence).

Un contingent qui devrait être renforcé par de nouveaux venus de Ligue 1 ou Ligue 2 dans les prochaines semaines. Courtisé à l’étranger, Loïc Badé (Le Havre - 20 ans) a fait le choix de monter d’un étage en signant au RC Lens. D’autres devraient sauter le pas, comme Williams Saliba (Saint-Étienne - 19 ans) qui jouera à Arsenal l’année prochaine.

Concurrence pour un départ en Allemagne

Dans la longue liste des défenseurs centraux qui évoluent à l’étranger, la proportion des joueurs évoluant en Allemagne est en constante progression. À tel point que les Français se retrouvent en concurrence dans les shortlists allemandes. Leverkusen, Hoffenheim, Schalke 04, Leipzig, Francfort Dortmund et Monchengladbach sont à la recherche d’un nouvel élément en défense. Tous avec un profil similaire: celui d’un jeune à potentiel capable d’être performant sportivement rapidement et d’être revendu plus cher dans deux ou trois ans. Les noms qui reviennent dans les listes de ces clubs sont:

► Malang Sarr (Nice - 21 ans),
► Maxence Lacroix (Sochaux - 20 ans),
► Bafodé Diakité (Toulouse - 19 ans),
► Wesley Fofana (Saint-Etienne - 19 ans),
► Mohamed Simakan (Strasbourg - 20 ans),
► Sikou Nikaté (Guingamp - 20 ans),
► Tanguy Kouassi (PSG - 17 ans),
► Senou Coulibaly (Dijon - 25 ans).

Francfort s’est positionné concrètement ces derniers jours sur Malang Sarr, dont l’entourage garde des contacts réguliers avec Monchengladbach, Schalke et Leverkusen. Le Niçois a l’avantage d’être libre. Ce qui n’est pas le cas de Maxence Lacroix (contrat jusqu’en 2022) et Bafodé Diakité (jusqu’en 2023), également suivis par ces clubs. Le premier cité, Sochalien, a failli signer à l’Atalanta en janvier dernier, avant que le club ne refuse finalement l’offre italienne de 4,5 millions d’euros hors bonus. Une proposition similaire devrait suffire pour arracher le joueur. Mais le voir une saison supplémentaire en Ligue 2 n’est pas exclu. 

Une division que pourrait connaître le Toulousain. Le président Olivier Sadran souhaite articuler le projet Ligue 2 du TFC autour de certains jeunes issus du centre de formation, dont Bafodé Diakité. Mais la situation est plus complexe. Après avoir disputé 16 matches en Ligue 1 cette saison, le Toulousain aimerait poursuivre sa progression dans l’élite ou à l’étranger. S’il finit par ouvrir la porte à un départ, le dirigeant devrait se montrer gourmand dans un premier temps. Un transfert pourrait se finaliser autour de six à huit millions d’euros.

L’Angleterre fonce sur Axel Disasi

C’est un transfert qui, en temps normal, aurait déjà dû être signé pour la saison prochaine. Mais la crise actuelle pousse les clubs à se montrer plus patients. Même les riches clubs anglais. Dans le dossier d’Axel Disasi (Reims - 22 ans), ils sont nombreux : Arsenal, Tottenham et Southampton font partie des clubs en course pour arriver à faire signer l’ancien joueur du Paris FC. Si l’Angleterre est une option sérieuse, le joueur n’a pas encore fait son choix définitif. L’Espagne (Séville FC) et l’Allemagne sont également sur le coup.

Les dirigeants rémois sont clairs avec leurs interlocuteurs, depuis le début des négociations. Il faudra 15 millions d’euros, hors bonus, pour faire signer le joueur dont le contrat expire en 2021. Toutes les offres reçues ont été inférieures pour l’instant. Les différentes parties restent cependant optimistes sur une issue positive. Certains clubs espèrent jouer la montre en espérant que le club français finisse par baisser ses prétentions.

Valence aime Benoît Badiashile

Si les clubs anglais se montrent encore patients avant d’avancer sur de grosses offres fermes, c’est encore plus le cas des clubs espagnols. Depuis plusieurs mois, les recruteurs de Valence multiplient les rapports de recrutement au sujet de Benoît Badiashile (Monaco - 19 ans). Les dirigeants attendent de savoir si la Liga pourra aller à son terme et si le club pourra toucher sa part des droits TV restants. C’est à cette condition que Valence pourra avancer sur la signature du Monégasque. Oleg Petrov et Igor Korneïev (qui gère une partie du recrutement en attendant l’arrivée d’un directeur sportif) ne ferment pas la porte à un départ du défenseur. Mais les décisionnaires monégasques attendent un chèque supérieur à 30 millions d’euros, hors bonus. La vente d’un autre français, Mouctar Diakhaby, sollicité en Angleterre, pourrait leur permettre d’accélérer.

Le montant souhaité rend la piste compliquée pour l’Olympique Lyonnais, où Juninho aime beaucoup le profil de Benoît Badiashile. En Allemagne, Leverkusen s’est positionné alors que Manchester United et Newcastle, en cas de reprise du club, sont très attentifs.

D'autres défenseurs sont également convoités en Europe:
► Boubacar Kamara (Marseille - 20 ans),
► Harrison Marcelin (Monaco - 20 ans),
► Chrislain Matsima (Monaco - 17 ans),
► Thomas Basila (Nantes - 21 ans),
► Omar Solet (Lyon - 20 ans).

Les clubs de L1 cherchent aussi

Si les défenseurs centraux français sont très convoités en Europe, les clubs de Ligue 1 ne seront pas moins demandeurs à ce poste. Tous avec des spécificités plus ou moins différentes. Lyon cherche un élément d’expérience entre 23 et 26 ans et un jeune à fort potentiel (type Benoît Badiashile ou Marash Kumbulla) quand Montpellier a ciblé un gaucher entre 25 et 28 ans.

Gaucher, c’est également la volonté du Stade Rennais (avec une belle enveloppe financière) et du Losc. Tout comme le Dijon FCO, qui souhaite un élément d’expérience. L'AS Saint-Etienne et Claude Puel ont mis en avant l’aspect technique dans leurs recherches. Au contraire du Nîmes Olympique, qui aimerait se positionner sur un joueur grand de taille et plutôt agressif. Enfin, l'OGC Nice devrait miser sur un jeune joueur avec un fort potentiel.

Loïc Tanzi