RMC Sport

Yanga-Mbiwa, Benzia, Njie : Aulas dit tout sur le mercato de l’OL

-

- - -

Invité de l’Intégrale Sport ce mercredi sur RMC, le président de l’OL Jean-Michel Aulas s’est livré avec franchise sur le mercato lyonnais. Le salaire de Mathieu Valbuena, l’arrivée de Mapou Yanga-Mbiwa, le départ de Clinton Njie : il dit tout.

Le salaire de Valbuena
« On reste toujours discret depuis l‘incident avec Alexandre Lacazette sur les rémunérations. Mathieu a fait un très gros effort pour revenir en France. Ça a fait l’objet de discussions avec le Dynamo Moscou. Il fait partie des rémunérations les plus élevées du groupe. On a la chance d’avoir 5 ou 6 internationaux potentiels pour l’Euro 2016. On est dans une homogénéité de grille salariale. Il est avec Alexandre Lacazette parmi les plus élevés. »

En discussion pour Mapou Yanga-Mbiwa
« On doit recruter au moins un autre joueur. Peut-être deux. Dans l’ordre, on avait souhaité renforcer l’équipe avec un défenseur central de haut niveau. L’hypothèse Mapou est intéressante parce qu’il est aux portes de l’équipe de France. Il a gagné sa place de haute lutte à la Roma. Un peu comme Mathieu, on va tout faire pour avoir un défenseur international, si possible français, qui puisse nous rejoindre. On est en pleine discussion cet après-midi. »

Toujours intéressé par Nicolas Nkoulou
« Ce qui arrive à Marseille, je ne le souhaite à personne. On reste intéressé par Nkoulou. On a maintenu notre offre 15 jours de plus, jusqu’à ce qu’on trouve une solution qui soit intéressante pour tout le monde. Nicolas nous a confirmé qu’il était toujours très intéressé. Il n’avait pas voulu s’opposer à Bielsa. Aujourd’hui, les choses ont changé. On ne rentrera pas en contact directement avec l’OM. On les laisse gérer leurs soucis. S’il y a une opportunité de relancer Doria et de laisser partir Nkoulou, on serait preneur. Comme il n’y a rien de sûr, on a assuré nos arrières en négociant sur deux autres opportunités, dont l’une est Mapou. »

Au point mort pour Sergi Darder
« On reste très intéressé par Sergi. On ne sait pas ce qui s’est passé. Nous étions d’accord avec le joueur, nous étions d’accord avec le club. Le joueur a découvert au travers de la négociation avec le club que son contrat avait été cédé à une tierce partie. Il s’est opposé à cette opération. Donc pour le moment, on est au point mort. Si les choses pouvaient évoluer... Si Malaga pouvait reprendre la main sur la tierce partie, on serait intéressé parce c’est un très bon joueur. On souhaitait avoir un milieu relayeur supplémentaire. C’est là où on va essayer de recruter. On a beaucoup de jeunes joueurs de talent, il faut mixer ça avec de l’expérience. »

Zeffane et Benzia vers Rennes
« J’ai eu le président de Rennes René Ruello hier (mardi) au téléphone. Medhi Zeffane va partir à Rennes. Je suis très heureux pour lui. C’est un garçon de très grande qualité. Il a eu fort à faire à Lyon puisque Jallet était là. On souhaitait un deuxième international au poste avec Rafael, qui a joué de très nombreux matches à Manchester et a été international brésilien. C’est une opportunité fantastique d’aller dans un club outsider du championnat.

Je pense que ça va être la même chose pour Yassine (Benzia). Mais pour le moment, il reste un peu circonspect. Il souhaitait qu’on soit certain qu’il n’y avait pas une opportunité pour lui à Lyon. Comme je lui ai expliqué, le moment est venu de changer de club, de saisir une opportunité ailleurs. Ça va être compliqué à l’OL. On est en train de rehausser le niveau de tous les postes. Il risque de faire une année blanche supplémentaire. Il a une proposition de Rennes, que nous avons acceptée. A lui de saisir cette opportunité ou pas. Mais je lui conseille fortement d’y aller. Comme c’est un joueur que j’aime beaucoup, je suis persuadé qu’il va le faire. Il y de fortes chances pour que Medhi et Yassine aillent du côté de Rennes dans les semaines qui viennent. »

Njie proche de Tottenham
« J’ai eu Daniel Lévy (le président de Tottenham) au téléphone de nombreuses fois. On a fait passer le recrutement de nos nouveaux joueurs en priorité. On n’avait pas besoin financièrement d’un apport pour nous permettre de faire les recrutements. On finit les recrutements et ensuite, on prendra les positions. Daniel Lévy veut absolument Clinton. On est proche d’un accord. Mais on veut finaliser d’autres dossiers avant et notamment l’investissement très important que l’on en train de faire auprès de la Roma. On a beaucoup progressé. Je remercie Daniel Levy d’avoir fait une offre qui est cohérente. Les choses peuvent évoluer d’un moment à l’autre. J’attends d’ailleurs un appel des Etats-Unis, où il est en ce moment, pour essayer d’avancer. »

la rédaction