RMC Sport

UFC: Gane dévoile combien il a touché pour sa victoire contre Lewis

Ciryl Gane a confié ce lundi le montant de la bourse offerte par l’UFC lors de sa victoire face à Derrick Lewis pour le titre de champion intérimaire des poids lourds. Le Français a ainsi touché deux fois moins que son rival qu’il a facilement battu.

Véritable phénomène de l’UFC, Ciryl Gane est devenu le premier français détenteur d’une ceinture au sein de la prestigieuse organisation de MMA. Mais le talent ne fait tout et n’assure pas forcément des revenus à la hauteur des résultats. Interrogé ce lundi par le journal L’Equipe, le membre de la MMA Factory a dévoilé le salaire perçu pour son duel face à Derrick Lewis. Victorieux par TKO dès la troisième reprise, le combattant tricolore a pourtant touché une bourse bien inférieure à celle de son rival américain.

"Ma bourse était de 350.000 dollars. Vous enlevez 30% d’impôts, cela fait 240.000 convertis en euros cela fait 200.000, a expliqué dans le détail Ciryl Gane. Il y a les 20% que vous donnez à votre équipe… il reste autour de 160.000 euros."

>> Abonnez-vous à RMC Sport pour ne manquer aucune soirée de l’UFC

Gane: "Il faut une image et une cote"

Invaincu en dix combats de MMA chez les professionnels, Ciryl Gane paye notamment un style jugé pas assez spectaculaire par ses détracteurs. Un reproche que lui a parfois également fait Dana White, patron tout-puissant de l’UFC. Un profil à l’opposé de Derrick Lewis, colosse de 36 ans aux 25 victoires (huit défaites) dont 20 par KO. Pourtant c’est bien "Bon Gamin" qui l’a emporté avec une véritable démonstration contre "The Black Beast".

"Il faut une image et une cote pour faire grimper les bourses, a encore analysé le Français de 31 ans. Ma carrière est encore jeune. Mais on ne va pas se plaindre même si mon adversaire a touché plus de 700.000 dollars. Derrick Lewis a une grosse image, une histoire."

Le jackpot face à Ngannou?

A n’en pas douter, Ciryl Gane ne devrait pas être déçu par sa bourse pour son prochain combat dans l’octogone. Désormais champion intérimaire, le Français peut légitimement prétendre à un duel face au détenteur du titre régulier, la superstar Francis Ngannou.

Le duel attendu contre le Camerounais, un ancien de la MMA Factory, devrait donner lieu à un gros storytelling à l’américaine. De quoi faire grimper la cote de "Bon Gamin" auprès du public. Et lui assurer, de fait, un joli chèque de la part de l’UFC.

"Le côté ancien partenaires avec le même coach, c’est surtout du storytelling. Les Américains sont très forts pour cela, a lancé le champion tricolore avant de plaisanter. C’est vrai que je n’ai pas envie de casser complètement ce truc-là parce que c’est aussi cela qui va faire que je vais toucher plus d’argent."

JGL