RMC Sport

Formule 1: Leclerc endommage la mythique Ferrari de Niki Lauda à Monaco

Présent au Grand Prix historique de Monaco ce dimanche, Charles Leclerc a terminé dans le rail de sécurité au volant de la mythique Ferrari de Niki Lauda datant de 1974. Les freins de la monoplace auraient lâché.

La malédiction de Charles Leclerc se poursuit à Monaco. Jamais très à l'aise sur ses terres (et même souvent malchanceux), avec trois abandons en trois courses, le pilote Ferrari a connu un dimanche difficile en Principauté. Quinze jours avant le Grand Prix de Formule 1, le Monégasque a participé au GP historique au volant de la mythique Ferrari de Niki Lauda de 1974. Et il a connu une petite mésaventure. En arrivant sur le virage de La Rascasse, il a fini... dans le rail de sécurité. Il assure que les freins de la monoplace ont lâché.

Un problème de freins

Celui qui occupe actuellement la tête du Championnat du monde de F1 a tout de même pu ramener la monoplace à bon port, mais s'en voulait d'avoir connu pareille mésaventure. "Quand tu pensais avoir déjà eu toute la malchance du monde à Monaco et que tu perds les freins dans la Rascasse avec l’une des Ferrari de Formule 1 les plus emblématiques de l’histoire"​, a-t-il écrit sur Twitter.

Réconforté par Jacky Ickx après son accident avec la Ferrari 312T, le Monégasque a confié "avoir pris peur" et "avoir eu de la chance" que l'incident arrive à cet endroit du circuit, et non dans un secteur plus dangereux.

AS