RMC Sport

Parker : « J’ai hâte de commencer »

Tony Parker

Tony Parker - -

Avec deux matches de saison régulière encore à disputer, les San Antonio Spurs de Tony Parker sont impatients d’entamer le premier tour des playoffs, ce dimanche. Le meneur français fait le point à l’occasion de la dernière de la saison du TP Show sur RMC. Un rendez-vous que vous retrouverez l’automne prochain à l’antenne.

Après plus de dix ans en NBA, ressentez-vous toujours la même excitation avant le début des playoffs ?

Bien sûr. Les choses sérieuses vont commencer. Tu sens une certaine excitation dans l’équipe. Les playoffs, c’est une atmosphère différente. Il y a beaucoup d’intensité, tous les matches comptent. Pour nous, ça va être une super belle opportunité. L’année dernière, après l’élimination contre Oklahoma en finale de Conférence, on était très déçu et on a hâte d’avoir une nouvelle opportunité d’arriver en finale NBA. J’ai hâte de commencer.

Cette envie de revanche donne-t-elle à ces playoffs un parfum particulier ?

Pour les Spurs, chaque saison est importante car on ne sait pas combien de temps Tim Duncan et Manu Ginobili vont encore jouer. Tim est incroyable cette année et ça se voit dans ses yeux qu’il aimerait bien gagner encore un titre. On a tous cette sensation car la dernière fois qu’on a gagné, c’était en 2007.

Êtes-vous déçu d’avoir vu Oklahoma City vous passer devant pour la première place de la Conférence Ouest ?

On était premiers lors des deux saisons précédentes, cette fois c’est eux. Mais que tu sois premier ou deuxième, à l’Ouest, ça ne change pas grand-chose. De toute façon, tu vas jouer une grosse équipe en playoffs. Et l’avantage du terrain ne veut pas dire grand-chose non plus, Oklahoma l’a prouvé l’année dernière en gagnant chez nous. Si on arrive à bien jouer et qu’on retrouve Oklahoma en finale de Conférence, il faudra gagner à l’extérieur.

On a coutume de dire que la défense fait gagner les titres. Devez-vous encore retrouver les vertus défensives de vos anciens sacres pour faire un bon parcours ?

Notre attaque est rodée, on sait qu’on va avoir des tirs ouverts et on marque beaucoup. C’est en défense qu’on doit le plus progresser car c’est ce qui va décider si on va aller loin ou pas en playoffs. Il faut vraiment qu’on passe à un autre niveau sur ce plan. Mais il n’y a pas de recette non plus. L’année dernière, on termine super bien la saison, on gagne 20 matches d’affilée et on perd quand même en finale de Conférence.

Vous pouvez affronter Houston ou Golden State au premier tour. Avez-vous une préférence ?

Les deux sont des grosses équipes. Il n’y a pas de petit premier tour à l’Ouest. On attend la fin de la saison régulière pour voir tout ça.

Qu’avez-vous pensé de la grave blessure de Kobe Bryant ?

Quand j’ai vu l’action, j’étais vraiment triste. Tu ne souhaites ça à personne. Et puis j’adore Kobe. C’est chiant pour la NBA, pour tout le monde. Tu as envie de voir les Lakers avec Kobe. C’est l’une des pires blessures pour un basketteur (une rupture du tendon d’Achille, ndlr). A 34 ans, ça va être difficile de revenir. Mais s’il y a un joueur qui peut faire ça, c’est Kobe. J’espère qu’il va revenir la saison prochaine et ça va être très intéressant de voir ça. Même si tu n’es pas fan de Kobe et des Lakers, tu es obligé de respecter ce qu’il a fait pour le basket et pour la NBA.

A lire aussi :

>> NBA : Retour gagnant pour Parker

>> NBA : Howard reprend le flambeau

>> NBA : Bryant garde la foi

TP Show