RMC Sport

Paris-Nice : la surprise Gaudin

Gaudin rit jaune sur ce prologue

Gaudin rit jaune sur ce prologue - -

Le Français Damien Gaudin s’est imposé dans le prologue de Paris-Nice, ce dimanche. Le coureur d’Europcar a devancé d’une seconde son compatriote Sylvain Chavanel, pour signer, à 26 ans, son tout premier succès chez les pros.

Treize ans que cela n’était pas arrivé. Depuis Laurent Brochard, vainqueur du prologue en 2000, pas un Français ne s’était imposé en ouverture d’un Paris-Nice. Mais pour Damien Gaudin (Europcar), cette victoire est surtout sa première sur le circuit pro. « Cela fait cinq ans que je suis professionnel. Si on m’avait dit à mes débuts que je gagnerai un prologue sur Paris-Nice, devant Chavanel, le champion de France en titre, je pense que je ne l’aurais pas cru, exulte le coureur de 26 ans. On m’a toujours dit que j’étais un spécialiste de ça, mais je n’avais jamais gagné. J’ai pris beaucoup de risques aujourd’hui. C’est la première fois que j’en prends autant sur un vélo, et ça a payé, je suis vraiment content. »

Gaudin : « Je ne l’aurai plus à Nice »

Cinq ans d’attente finalement récompensés à… une seconde près. Sylvain Chavanel et le Hollandais Lieuwe Westra l’ont en effet talonné d’une infime seconde, sur ce parcours extrêmement court (2,9 km) et très technique, tracé dans les rues de Houilles (Yvelines). A l’heure des bilans, ces quelques centimètres sur la ligne d’arrivée font toute la différence, et c’est bien le partenaire de Thomas Voeckler qui s’élancera en jaune, lundi, au départ de la première étape entre Saint-Germain-en-Laye et Nemours. « Je ne l’aurai plus à Nice, ça je peux vous le dire, s’amuse-t-il. Mais débuter Paris-Nice avec le jaune sur le dos, dans un peloton avec tous ces grands noms, c’est extraordinaire ». A noter également la présence de trois autres Français dans les 10 premiers (Soupe, 5e, Gallopin, 7e et Turgot, 9e), venant agrémenter ce début en fanfare pour le camp tricolore.

A.T. avec G.Q.