RMC Sport

Guimard : « Kittel est le meilleur sprinteur de ce Tour »

Cyrille Guimard

Cyrille Guimard - -

Vainqueur de la 12e étape du Tour de France entre Fougères et Tours ce jeudi, Marcel Kittel impressionne sur ce Tour de France. Pour Cyrille Guimard, membre de la Dream Team RMC Sport, l’Allemand est en pleine confiance et s’impose comme le meilleur sprinteur sur cette Grande Boucle.

« Avec 3 victoires d’étapes sur ce Tour de France, on ne peut pas dire que Marcel Kittel est le plus mauvais des sprinteurs. Bien au contraire. Il est actuellement le meilleur sur le Tour de France. L’Allemand avait remporté la 1ère étape à Bastia qui s’était terminée dans la confusion avec le bus d’Orica-GreenEdge bloqué à l’arrivée. Il a réédité un exploit qu’il avait déjà réalisé il y a trois mois au Grand Prix de Lescaut en Belgique où il avait brûlé la politesse à Mark Cavendish. Aujourd’hui à Tours, Kittel s’est de nouveau imposé face au « Cav ». A l’arrivée, le Britannique a regardé Kittel avec des yeux méchants en se disant mais « qu’est-ce qu’il fait là ? ».

Il y a plein de paramètres dans le sprint qui interviennent qui font que vous gagnez ou vous perdez surtout quand l’écart est de quelques centimètres. Cavendish ne fait pas de fautes sauf que Kittel fait le sprint parfait. L’Allemand est resté le plus longtemps possible dans l’aspiration du coureur d’Omega-Pharma. Il n’est pas sorti trop tôt. Cela lui a permis de s’imposer. S’il est bien placé dans les sprints, Marcel Kittel peut rivaliser avec les plus grands. La preuve aujourd’hui. Mais dire qu’il est plus rapide que Mark Cavendish, c’est un peu prématuré. D’autant que le bad boy n’est jamais autant performant que lorsqu’il est blessé. »

« Kittel est le symbole du renouveau allemand »

« L’an dernier, poursuit Guimard, Marcel Kittel avait quitté le Tour de France très tôt, victime d’une chute. Je pense qu’il sera très bientôt l’un des facteurs du renouveau du cyclisme allemand. Il ne faut pas oublier non plus Tony Martin. Les Allemands ont déjà remporté 5 étapes sur ce Tour de France. Quand le public allemand aura oublié la période T-Mobile avec Jan Ullrich, je suis persuadé qu’il va retrouver de l’engouement pour ce magnifique sport. Les chaînes de sport seront obligées de revenir sinon elles risquent de perdre de l’audience. »

A lire aussi :

>> Tour de France : Froome sait (aussi) frotter

>> Kittel et l’Allemagne planent sur le Tour

>> Prudhomme : « Le suprématie du sprint est relancée »

Intégrale Sport