RMC Sport

Guimard : « Qui va pouvoir attaquer Froome ? »

-

- - -

Deuxième derrière Tony Martin du contre-la-montre ce mercredi au Mont-Saint-Michel, Chris Froome a conforté son maillot jaune. Cyrille Guimard, membre de la Dream Team RMC Sport, imagine mal le Britannique être renversé avant la fin du Tour de France.

Si la victoire du jour, dans la 11e étape du Tour de France, est revenue à Tony Martin, Chris Froome est l’autre vainqueur de ce contre-la-montre. Le leader de la Sky a renforcé son avance au classement général, au point que l’issue du Tour ne semble plus faire de doutes pour Cyrille Guimard. « Sur le parcours de ce contre-la-montre, les derniers kilomètres étaient plats, ce qui a limité les qualités de Chris Froome et favorisé la puissance de Tony Martin, explique le membre de la Dream Team RMC Sport. Froome a ainsi perdu 14 secondes lors des onze derniers kilomètres. Cela reste relativement faible.

Il faut retenir que les adversaires de Froome ont désormais l’obligation de lui reprendre quatre minutes. Expliquez-moi où pourront-ils le faire ? Dans l’ascension du mont Ventoux ? Dans le dernier contre-la-montre ? On a quelque chose de très clair lors de ce contre-la-montre et au classement général. Je ne vois pas qui va pouvoir attaquer Froome dans le Ventoux. Ses adversaires pourront, au mieux, finir avec lui. Et s’il perd du temps, il recreusera probablement l’écart dans le contre-la-montre le lendemain à Embrun sur un parcours qui lui sera beaucoup plus favorable. »

« La performance de Froome est logique »

Cyrille Guimard n’oublie pas Tony Martin, vainqueur de l’étape malgré une chute la semaine passée. « Tony Martin est très handicapé depuis sa chute en début de Tour de France. N’oublions pas qu’il a 20 % de peau en moins. Sans cette chute, il aurait pu l’emporter avec plus de 30 secondes d’avance. Il a bien récupéré. Froome fait partie des quatre meilleurs rouleurs du peloton même s’il n’a pas un style académique. Sa performance est logique et cohérente par rapport à ses adversaires. »

A lire aussi :

- Tour de France : Froome roule sur ses rivaux

- Tour de France : Revivez le film de la 11e étape

- Froome : « Ma course n’était pas avec Martin »