RMC Sport

Égypte-Maroc: ça a chauffé fort entre Halilhodzic et Queiroz dans les couloirs du stade

L’Égypte a éliminé le Maroc en huitième de finale de la Coupe du monde 2022, ce dimanche à Yaoundé (2-1, ap). Dans un contexte très tendu. A l’issue de la rencontre, Carlos Queiroz et Vahid Halihodzic ont eu une vive altercation au stade Ahmadou-Ahidjo de Yaoundé.

Il n’a pas arrêté de s’agiter le long de sa zone technique. En contestant vivement chaque décision. A l’image de tout son banc, Carlos Queiroz est apparu particulièrement tendu lors de la victoire de l’Égypte face au Maroc, ce dimanche, en huitième de finale de la CAN 2022 (2-1, ap). Et le comportement de leur sélectionneur a un peu déteint sur les Pharaons.

Menés rapidement au score par les Lions de l’Atlas, les partenaires de Mohamed Salah ont réussi à renverser la situation au terme de la prolongation. Mais ils se sont aussi beaucoup énervés après l’arbitre, à l’image d’un Mohamed Elneny pas loin du dérapage. De quoi faire monter la température d'un cran sur le terrain. A la 75e, un début de bagarre générale a même éclaté sur la pelouse du stade Ahmadou-Ahidjo.

Un accrochage virulent entre les deux sélectionneurs

Un contexte bouillant qui s’est poursuivi après la rencontre. Vahid Halilhodzic a refusé de se présenter en conférence de presse, arguant que son homologue adverse ne l’avait pas fait avant le match. Le sélectionneur du Maroc a également zappé la zone d’interviews. Mais il a en revanche trouvé le temps de se chauffer avec Carlos Queiroz.

Les deux entraîneurs ont eu un accrochage virulent dans les couloirs du stade. Ils ne sont pas venus aux mains mais le ton est sérieusement monté entre le Bosnien et le Portugais. Queiroz a ensuite tenté de désamorcer l’incident lors de sa conférence d’après-match, en tressant des lauriers à "Coach Vahid". Mais l’animosité était bien palpable à Yaoundé.

AJ avc TM