RMC Sport

Coupe de France: Imbroglio autour du match Andrézieux-OM

L'OM ne se rendra pas à Geoffroy-Guichard pour son 32e de finale de Coupe de France contre l'AS Andrézieux-Bouthéon, le 6 janvier comme le club l'a annoncé jeudi. les autorités, la FFF et les clubs cherchent une solution de repli.

A deux semaines des 32e de finale (le 6 janvier à 14h15), Andrézieux-Bouthéon ne sait pas où il recevra l'Olympique de Marseille. Le club ligérien devait jouer dans le stade voisin de Geoffroy-Guichard. Mais l'ASF a indiqué dans un communiqué le match n'aura pas lieu dans l'enceinte stéphanoise "pour des raisons indépendantes de la volonté du club". 

Le club espère l'Envol Stadium

Andrézieux espère pouvoir évoluer dans son stade de l'Envol Stadium. Fort de 5.000 places, l'enceinte a été inaugurée en 2016 par le club de National 2 (ex-CFA). Il est, selon le site officiel, aux normes du championnat de National mais avait été écarté pour des raisons de sécurité concernant l'accueil des supporters adverses. Dans son communiqué, l'ASF appelle à ce que "chacun prenne ses responsabilités". 

Pourquoi un tel imbroglio? En raison de l'inversion du match entre l'Olympique Strasbourg et Saint-Etienne (autre affiche des 32es de finale) qui se jouera à Geoffroy-Guichard le samedi 5 (13h). Or, un stade ne peut pas accueillir deux matchs en moins de 24 heures. 

Deux solutions existent donc. La première, souhaitée par les autorités moins par les dirigeants marseillais, serait d'inverser Andrézieux-OM et que le match se dispute au Vélodrome. La seconde serait de disputer le match à l'Envol Stadium. Ce que le préfet ne veut pas en raison d'un problème d'accueil des supporters adverses.

Une autre solution serait également envisagée: faire jouer Andrézieux-OM dimanche à Geoffroy-Guichard et de décaler ASSE-Olympique Strasbourg le mercredi 9 dans la même enceinte. Des réunions se tiennent actuellement avec la Préfecture, la Fédération et les clubs pour trouver une solution.

HM avec Edward Jay