RMC Sport

L’OM poursuit sa route

Le milieu argentin de l'OM a rapidement égalisé après l'ouverture du score de Tulio de Melo.

Le milieu argentin de l'OM a rapidement égalisé après l'ouverture du score de Tulio de Melo. - -

Grâce à des buts de Lucho Gonzalez et Valbuena, les Marseillais dominent difficilement des Lillois réduits à dix après l’expulsion de Cabaye. Les voilà en demi-finales de la Coupe de la Ligue.

Les supporters marseillais peuvent se mettre à rêver. Après la victoire de leur équipe, hier soir, contre Lille, ils ne sont plus qu’à deux matches d’un titre qui les fuit depuis 17 ans. Comme si la Coupe de la Ligue, longtemps décriée, avait soudain un goût un peu moins acide.
Dans ce match, les joueurs de Didier Deschamps sont rapidement surpris par les Lillois. Dès la 4e minute, Eden Hazard intercepte une passe marseillaise mal assurée au milieu du terrain. Le Belge remonte sur cinquante mètres et glisse le ballon à Tulio de Melo, qui se défait de Diawara pour tromper Mandanda d’une frappe à ras-terre.
Loin de les assommer, ce but pique les Marseillais au vif. Il ne leur faut que cinq minutes pour répondre aux Lillois. Sur un centre de Kaboré, Vandam repousse de la poitrine le ballon sur Lucho Gonzalez. L’Argentin, qui n’en demandait pas tant, reprend de volée à bout portant et égalise (9e, 1-1).
Dès lors, les équipes se rendent coup pour coup, se procurant chacune une belle occasion (Hazard 28e, Niang 43e) dans une première période enlevée.

La revanche des bannis

Au retour des vestiaires, l’issue du match semble toujours aussi indécise. Seule l’entrée en jeu d’Andrade, qui remplace Mandanda, touché au-dessus du genou dans un choc, vient modifier légèrement la donne. Jusqu’à ces cinq minutes (52e-56e), qui font basculer la rencontre en faveur de l’OM.
A la 52e, c’est d’abord Ben Arfa qui trouve le poteau d’une somptueuse frappe de l’extérieur du pied. Deux minutes plus tard, Niang donne des frissons aux Lillois en s’effondrant dans la surface de réparation. Herve Piccirillo décide, à juste titre, de ne pas accorder de penalty. Mais ces deux frayeurs semblent paniquer les Lillois. A la 56e, Yohan Cabaye marche sur le pied de Valbuena et hérite d’un deuxième carton jaune. Lille doit finir la rencontre à dix.
Les Marseillais prennent alors le match en main et multiplient les occasions. A la 77e, Valbuena voit sa reprise repoussée sur la ligne par Obraniak. Deux minutes plus tard, la deuxième occasion du Marseillais est la bonne. D’une frappe aux 16 mètres, bien servi par Niang, le « Petit » trompe Mickaël Landreau et permet à l’OM de se qualifier en demi-finale.
Pour les Lillois, battus pour la troisième fois d’affilée, la mauvaise série continue. Comme s’ils payaient le contrecoup de leurs huit victoires consécutives entre le 6 décembre et le 16 janvier. Battus à Sochaux en championnat (1-2), éliminés par Colmar en Coupe de France, ils doivent désormais dire adieu à la Coupe de la Ligue.
Côté marseillais, l’année 2010 commence en revanche sous les meilleures auspices. Et les jolies prestations de Ben Arfa et Valbuena, les deux « bannis » de la première partie de saison, sont loin d’y être étrangères.

La rédaction