RMC Sport

Angleterre-Tunisie: l'étonnante déclaration de Maâloul sur les affrontements en 1998

Nabil Maâloul

Nabil Maâloul - @AFP

L’historique entre les supporters anglais et tunisiens et l’épisode du Mondial 1998 font craindre de nouveaux affrontements en Russie. Le sélectionneur de la Tunisie est revenu en conférence de presse sur ces affrontements à la veille du match Angleterre-Tunisie (20h).

Les supporters anglais venus soutenir leur sélection en Russie commençaient dimanche à arriver dans le calme à Volgograd, où l'Angleterre affronte la Tunisie lundi (20h) pour son entrée en lice dans la Coupe du monde 2018. Le comportement des supporters anglais sera particulièrement scruté après les affrontements auxquels ils ont pris part dans les rues de Marseille à l’Euro 2016. Les hooligans russes venus en nombre avaient déclenché les hostilités sur le sol français.

"Ce qu'il s'est passé est tout à fait normal"

18 ans avant les faits, des heurts d’une extrême violence avaient déjà éclaté à Marseille entre supporters anglais et tunisiens, le 14 juin 1998, à la veille du match Angleterre-Tunisie, comptant pour la Coupe du monde remportée par l'équipe de France. Les affrontements s’étaient poursuivis le lendemain. Nabil Maâloul s'en souvient.

"Vous savez, Marseille, c’est le Maghreb, c’est l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, a déclaré Nabil Maâloul, le sélectionneur de la Tunisie, dimanche en conférence de presse. Et on connaît les supporters anglais, ça aurait été un peu étonnant que ça ne déborde pas, une surprise. C’est tout à fait normal ce qu’il s’est passé. Ce que je vois sur le plan sécuritaire me rassure, je pense que ça va bien se passer entre les deux camps. On est loin de l’Angleterre, un peu plus loin de la Tunisie. Il n’y a pas beaucoup de Tunisiens et d’Anglais en Russie, donc j’espère que ça va bien se passer."

VIDEO. Le coach sud-coréen a changé les numéros de ses joueurs pour tromper les Suédois

QM avec Timothée Maymon et Florent Germain