RMC Sport

Euro féminin: du jeune avec du vieux, la recette enfin gagnante pour les Bleues ?

-

- - -

L’équipe de France féminine entame l’Euro ce mardi face à l’Islande (20h45). Erigées comme favorites de la compétition, les Bleues présentent un mélange de jeunesse et d’expérience avec notamment deux petites nouvelles, Grace Geyoro et Eve Perisset. Une recette enfin efficace pour aller au bout ?

L’Euro féminin commence ce mardi soir (20h45) pour les Bleues d’Olivier Echouafni et un premier test face à l’Islande. Mais chut, ne dites pas au sélectionneur tricolore que ses joueuses font office de favorites. ''Aujourd’hui, vous nous mettez pour un certain nombre de journalistes une étiquette de favori. Aujourd’hui, nous on n’a aucune étiquette. La seule nation aujourd’hui qui peut prétendre vouloir une étiquette de favori, c’est peut-être l’Allemagne voire les Pays-Bas qui aujourd’hui reçoivent. Nous, à partir du moment où on n’a pas gagné encore le moindre titre, on n’a aucune étiquette si ce n’est de réaliser une belle et grande performance à cet Euro.'' Des propos qui sonnent comme une mise au point de la part du technicien, qui évidemment sans les citer, rappelle les déboires passés de ce groupe France.

A lire aussi: Echouafni: "nous n'avons pas l'étiquette de favori"

Un quart de finale à l’Euro 2013, un quart de finale lors du dernier Mondial, en 2015, en échouant aux tirs au but face à l’Allemagne (1-1, 5 tab 4). Mais aussi une place de quatrième à la Coupe du monde 2011, le même siège aux JO de Londres (défaite contre le Japon en demies, 2-1, puis revers en petite finale contre le Canada, 1-0) et un quart de finale, encore un, au Brésil, à Rio en 2016, face au Canada (1-0). Bref, quand les sommets d’une compétition se présentent, ces Bleues ont tendance à tousser. Alors comment résoudre ce mal qui colle à leurs basques ? Comment leur faire passer le cut ?

Arrivé avec des méthodes nouvelles, une volonté de ressouder le groupe et d’innover dans son fonctionnement, Olivier Echouafni a aussi apporté une cure de jeunisme à cette équipe de France. Une cure que symbolisent à merveille les Parisiennes Eve Perisset, 22 ans et Grace Geyoro, 20 ans, deux petites nouvelles dans le giron français. ''Sur cet Euro, j’ai vraiment envie de donner le meilleur de moi-même. C’est-à-dire vouloir donner un plus à cette équipe, par ma fraîcheur, par ma jeunesse. Ça va être aussi ça mon objectif et tout faire pour aller le plus loin avec ce groupe'' confie la deuxième, milieu de terrain au PSG, à quelques heures de l’entrée en lice des Bleues dans cet Euro batave. ''Je prends ce qu’il y a à prendre. Je prends le maximum d’expérience auprès de ses joueuses'' assure la première, qui a littéralement séduit une des anciennes du groupe, Camille Abily.

A lire aussi: la méthode Echouafni

''C’est une joueuse qui me surprend d’année en année. Elle a une force mentale exceptionnelle et une très grande intelligence'', assure la Lyonnaise, qui a bien connu Eve Perisset du temps de son passage à l’OL. La présence de la défenseuse du Paris Saint-Germain, comme celle de Geyoro, apporte un vrai plus au vestiaire des Bleues, ''de la fraîcheur et de l’ambiance'', pour une ''équipe de France qui vit bien'' relève Jessica Houara. Mais sur le terrain ? ''C’est une bonne génération pleine de talent, avec un énorme potentiel, juge la légende tricolore Marinette Pichon, aujourd'hui consultant sur cet Euro pour France Televisions. On l’a vu, on a pu le constater par rapport à toutes ces rencontres qualificatives, par un parcours vraiment impressionnant.''

Mais aussi un palmarès conséquent. Si leurs aînées ont buté sur les plus hautes marches des plus grandes compétitions, ce n’est pas le cas de ces petites nouvelles. Grace Geyoro s’est déjà assise sur le toit du monde en 2012, à l’occasion du mondial U17, comme Griedge Mbock ou Aissatou Tounkara. Elle a aussi toisé l’Europe avec les U19 l’année dernière. De quoi donner des idées… et on l’espère des garanties aux Bleues quand les sommets de cet Euro néerlandais se présenteront.

VIDEO: Euro féminin – Geyoro et Périsset, deux nouvelles pépites françaises

A.D avec Anthony Rech