RMC Sport

Gomis, c’est quoi le malaise ?

Le staff lyonnais se veut rassurant sur l'état de santé de son attaquant international.

Le staff lyonnais se veut rassurant sur l'état de santé de son attaquant international. - -

Victime de syncopes à répétition, l’international lyonnais risque-t-il sa santé sur les terrains ? A l’Olympique Lyonnais, on se veut rassurant.

Quarante-huit heures après le malaise de Bafétimbi Gomis lors d’un entraînement avec les Bleus à Guingamp, la santé de l’attaquant international suscite toujours autant d’interrogations. Depuis qu’il est arrivé à Lyon cet été, l’ancien Stéphanois a déjà connu trois syncopes du même type.
« La première fois, c’était face à La Corogne (2-2, le 2 août), se souvient Claude Puel. Ça surprend. On a tout de suite été en alerte, notamment par rapport aux cas précédents. On n’a pas traité son cas à la légère. On fait les choses très sérieusement. »
Il y a quinze jours, le Lyonnais a passé des examens cardiaques qui n’ont révélé aucune anomalie. D’autres examens sanguins effectués plus récemment n’ont pas plus permis de déceler quelque chose de suspect. « On a eu un bilan biologique le 28 septembre, Bafé est en bonne santé », garantit Emmanuel Orhant, le médecin de l’OL.

Mais alors, comment expliquer ces pertes de connaissances ? Bafé Gomis pourrait avoir un rapport particulier à l’effort. « On peut comparer ce qui lui est arrivé avec les personne qui tombe dans les pommes lorsqu’elles vont faire une prise de sang, on appelle cela un malaise vagal ou une syncope, poursuit le docteur lyonnais. C’est lié à une chute de tension. » « Le cœur s’arrête, ça arrive quand on se lève d’un coup et on perd connaissance, précise Hakim Chalabi, l’ancien médecin du PSG, aujourd'hui au Qatar. En soi, ce n’est pas très grave, mais il faut être certain que ce soit ça. Par expérience, l’examen cardiovasculaire le plus complet ne peut pas rassurer à 100%, même si le joueur semble bien suivi. »

« Bafé est en bonne santé ! »

Emmanuel Orhant, le docteur lyonnais, ne se fait pourtant aucun souci pour son joueur : « Vu le suivi que nous avons à Lyon, où on va plus loin que la réglementation nationale, on est sûr que Bafé est en bonne santé, assure-t-il. Son premier malaise qui a suscité des questions à Saint-Etienne est intervenu à 17 ans. A l’époque, les médecins avaient dit qu’il s’agissait d’un malaise vagal qui ne causait aucun souci pour sa santé et sa carrière. Suite à la multiplication de ses malaises, d’autres bilans très poussés ont été faits en 2004, 2005, 2007. On l’a même mis dans des conditions extrêmes pour reproduire ces malaises. On les a reproduites lors de ces tests sans problème, ce qui a permis de prouver qu’il n’y avait pas de problème pour sa santé. »

Et le stress lié à l’équipe de France ? « On ne peut pas l’occulter surtout quand on joue devant 15 000 personnes », répond Orhant. L’intéressé, lui, ne semble pas plus perturbé que ça. « Bafé est le moins inquiet de tous », observe le médecin des Gones. « Il vit cela très bien et les joueurs également, poursuit Claude Puel. Son entourage ne s’affole plus. Ça fait partie des choses courantes. » L’OL et l’équipe de France s’en seraient pourtant bien passés.

La rédaction - Aurélien Brossier