RMC Sport

Euro 2016 : les petites histoires des listes des Bleus

Raymond Domenech

Raymond Domenech - AFP

Didier Deschamps va dévoiler ce jeudi à 20h sa liste des joueurs retenus pour disputer l’Euro 2016 (10 juin-10 juillet). Un moment fondateur, qui a déjà l’occasion de scènes plutôt cocasses dans le passé de l’équipe de France, comme RMC Sport vous le rappelle.

1995 : Leboeuf, le télétexte et le coup de fil d’un journaliste

Champion du monde et d’Europe, Frank Leboeuf a honoré sa première sélection en équipe de France le 22 juillet 1995, lors d’un déplacement en Norvège. Une époque où les réseaux sociaux et les téléphones portables n’existaient pas. Alors pour apprendre sa sélection, il fallait passer par d’autres moyens. « Nous, on n’avait pas les réseaux sociaux donc il fallait allumer le télétexte pour voir comment était la liste, raconte le membre de la Dream Team RMC Sport. On n’avait pas de nouvelles. La première fois que j’ai été appelé en équipe de France, c’est un journaliste qui m’a appelé et qui m’a dit : "Tu es sur la liste". Je lui ai demandé : "La liste de quoi ?". Je ne savais pas du tout car je pensais être très loin de l’équipe de France. »

1998 : le kiné prévient Charbonnier en pleine nuit

Réunis à Clairefontaine, 28 joueurs attendent fébrilement qu’Aimé Jacquet annonce le nom des 22 éléments qui auront la chance de disputer la Coupe du monde 1998. Parmi eux Lionel Charbonnier, en balance avec Lionel Letizi pour le poste de 3e gardien. Le gardien auxerrois apprendra finalement sa sélection d’une drôle de manière. « Comme je n’étais pas sûr d’être pris, à la veille de la liste j’avais dit au kiné : "Ecoute, si jamais il y a encore un petit peu de place, vient me masser, ce sera peut-être bénéfique pour la récupération, mais si je ne suis pas dans les 22 ne t’emmerde pas". Et le kiné est arrivé à 1h30 du matin. Il vient frapper et il me dit : "Si, si, ça y est, t’es dans les 22 !". Je ne savais pas, c’est le kiné qui m’a appris que les autres étaient partis et que moi je restais. Je lui ai alors dit : "Vas-y masse fort, parce que je vais en avoir besoin". »

2006 : Domenech et la liste « invisible »

Raymond Domenech doit annoncer sa liste pour la Coupe du monde 2006 lors d’une conférence de presse retransmise en direct dans Téléfoot, le 14 mai. Sauf que le sélectionneur des Bleus ne prend pas la peine d’annoncer le nom des heureux élus. Les téléspectateurs se retrouvent donc avec l’image d’un écran très peu visible, sur lequel il est difficile de reconnaître les joueurs retenus. Les explications du sélectionneur sont également très courtes, puisqu’il les réservera dans une vidéo pour SFR, partenaire de la FFF, le lendemain.

2008 : la mauvaise blague de Nasri

Deux ans après leur finale de Coupe du monde perdue aux tirs au but face à l’Italie, les Bleus s’apprêtent à vivre leur deuxième compétition internationale sous l’ère Raymond Domenech. En préparation à Tignes, le sélectionneur des Bleus doit encore écarter sept joueurs pour réduire sa liste. Il annonce à son groupe qu’il viendra prévenir les joueurs en personne dans leur chambre. Un procédé qui inspire Samir Nasri, alors membre important de cette équipe, pour faire peur à ses petits copains. « Samir faisait le con et s’amusait à frapper aux portes des mecs, raconte Djibril Cissé. Donc quand ça frappe, je me dis que c’est peut-être Samir. Mais non ! J’ouvre, et là, il y a Raymond, Manko (Pierre Mankowski) et un autre membre du staff. » Et Cissé prendra l’hélicoptère en compagnie des six autres recalés (Landreau, Escudé, Mexès, A.Diarra, Ben Arfa, Flamini).

2012 : Giroud apprend le nom des exclus... grâce à BFM TV

Le 29 mai 2012, Laurent Blanc doit déposer sa liste définitive pour l’Euro qui se dispute en Pologne et en Ukraine. Le sélectionneur des Bleus doit retirer deux noms de sa liste et opte finalement pour Mapou Yanga-Mbiwa et Yoann Gourcuff. Deux malheureux dont Olivier Giroud, qui figure dans le groupe des 23, apprend l’identité grâce... au duplex de BFM TV devant l’hôtel du Touquet, où logeait l’équipe de France !

dossier :

Euro 2016